Version imprimable Lien
Carpe cuir
> mercredi 08 avril 2015

2014, année record pour les économies d’eau avec 70 millions de m3 économisés

A l’occasion de la publication de ses résultats annuels pour 2014, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse annonce un record en matière d’économies d’eau et un décollage de la restauration écologique des cours d’eau avec le dépassement des objectifs de restauration de la continuité des cours d’eau (158 ouvrages rendus franchissables). En matière fiscale, c’est l’effort de redressement qui aura marqué l’année (860 K€).

 2014 en chiffres

  • 1 euro de l’agence de l’eau = 3 euros d’investissement dans l’économie locale
  • 14 000 emplois permanents en 2014 pour le programme "Sauvons l’eau"
  • 70 millions de m3 d’eau économisés sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse, soit la consommation d’1 million d’habitants
  • 3,62€/m3, c’est le prix de l’eau dans les bassins Rhône-Méditerranée et Corse en 2014 contre 3,99€/m3 en moyenne en France
  • 158 barrages et seuils qui barrent un cours d’eau ont été rendus franchissables
  • 1200 chantiers engagés pour la restauration du fonctionnement naturel des rivières

 

L’agriculture tire les économies d’eau

Avec 70 millions de m3 d’eau économisés en 2014, l’agence double le record de 2013. Le retour à l’équilibre quantitatif reste la priorité de l’agence, parce que 40% de ses territoires affichent des déficits en eau, et que le potentiel de chasse aux gaspillages est très fort et à des coûts raisonnables.

Ainsi la majorité des volumes économisés proviennent du domaine agricole (93% soit 63,8 millions de m3) où les modernisations de canaux d’irrigation fuyards et le passage en goutte-à-goutte se sont multipliés. Les économies sur les réseaux d’eau potable défectueux (6 % soit 4,1 millions de m3) sont en retrait mais connaîtront un ressaut en 2015 grâce à un appel à projets spécifique. Les économies réalisées dans l’industrie restent, quant à elles, stables (1% soit 0,7 million de m3).

La restauration des rivières défigurées et des zones humides passent en phase de travaux

Les défigurations des cours d’eau sont la 2ème cause de leur déclassement après les pesticides, et imposent des coûts de gestion très élevés aux collectivités et aux contribuables.

En tête des chantiers : la reconnexion des zones humides, la recharge sédimentaire et la restauration des habitats aquatiques en lit mineur. En 2014, les aides accordées par l’agence ont permis de restaurer 4 685 hectares de zones humides et d’en acquérir 707 (5 fois plus qu’en 2013), de rendre franchissables 158 obstacles barrant un cours d’eau (+ 100 % par rapport à 2013) et de restaurer 41,6 km de rivières (+15 %).

La maîtrise des eaux pluviales : nouvelle priorité de l’assainissement

L’agence a identifié 200 systèmes d’assainissement prioritaires qui, en cas de pluie, peuvent menacer la baignade, la conchyliculture et les milieux sensibles. 2014 a vu la plus grosse opération de France démarrer à Marseille avec un programme de 185 millions d’euros de travaux de la communauté urbaine pour le pluvial.

L’agence a ouvert en 2014 un appel à projets sur les techniques innovantes de gestion des eaux pluviales et l’a doté de 20 millions d’euros. 107 projets lauréats ont été soutenus dont la majorité vise l’infiltration de l’eau là où elle tombe pour éviter d’engorger les réseaux (noues, fossés d’infiltration, toitures végétalisées…).

22,7 tonnes de substances dangereuses en moins dans nos rivières : l’industrie se mobilise

La réduction des rejets de substances toxiques concentre 84 % des montants d’aide de l’agence aux industriels en 2014. Ces investissements ont permis la suppression du rejet de 22,7 tonnes de substances dangereuses dans les rivières, soit 17 % des émissions globales de substances dangereuses sur le bassin Rhône-Méditerranée.

La dynamique de réduction des pollutions se poursuit également avec 12 nouvelles opérations lancées en 2014, ce qui porte à 34 le nombre de contrats avec les collectivités et le tissu industriel de PME et d’artisans d’un même territoire pour diminuer leurs rejets polluants.  

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> MARDI 03 SEPTEMBRE 2019
Méconnues du grand public, les rivières en tresses présentent pourtant un patrimoine naturel tout à fait exceptionnel.
> MERCREDI 03 JUILLET 2019
44 signataires et 97,4 millions d'euros d'investissements.