Version imprimable Lien
> mardi 17 mars 2015

Savoie. Création d’une Réserve Naturelle Régionale sur le lac d’Aiguebelette

Troisième plus grand lac naturel français, le lac d’Aiguebelette est très prisé pour la pratique d’activités récréatives ou sportives, telles que la pêche, la baignade, ou l’aviron. Il cumule le statut de haut lieu touristique avec celui de bassin préservé, tant du point de vue de ses paysages que de ses milieux et plus particulièrement sa végétation lacustre, sa ceinture de zones humides et son environnement de forêts montagnardes et de falaises.

Ce site exceptionnel bénéficie ainsi, mais pour partie seulement, de certains classements (arrêté préfectoral de protection de biotope, Natura 2000, site inscrit). Il est d’ores et déjà valorisé par une maison du lac accueillant tous les publics.

Le périmètre de la Réserve Naturelle Régionale s’étend sur près de 845 hectares, comprenant la surface en eau du lac, ainsi que sur les falaises de l’Epine et sur les espaces naturels des rives du lac.

Le principal enjeu, sur un tel site, est l’adéquation entre les enjeux de biodiversité et les demandes locales : activités nautiques, pêche, balades, pédagogie à l’environnement, maîtrise de la fréquentation, intégration des questions de sécurité et nécessité de garantir les conditions d’exploitation des services publics (hydroélectricité, captage d’eau potable).

Le classement du site permet d’apporter de la cohérence et de renforcer la protection de cet espace naturel remarquable.

En partenariat avec la Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette et le Conservatoire des Espaces Naturels 73, les deux grands propriétaires des parcelles constitutives du lac (EDF et la Famille de Chambost de Lépin) et plus de 300 propriétaires particuliers ont été associés à l’élaboration du projet.

 

Lire aussi...

> LUNDI 17 FÉVRIER 2020
Les espèces d'amphibiens sont concernées.
> VENDREDI 10 JANVIER 2020
Le nouveau réseau permet d’arroser 320 hectares supplémentaires en diminuant le recours aux puits individuels.
> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"