Version imprimable Lien
Responsive image
> mardi 17 février 2015

Les aides de l’agence de l’eau rendues publiques

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse publie, à partir de ce jour, l’intégralité des aides qu’elle distribue sur ses bassins sur www.eaurmc.fr/base-des-aides.

Elle remonte jusqu’à début 2013 et son nouveau programme d’action. Un moteur de recherche permet de cibler les thèmes, les lieux ou les bénéficiaires  ou l’année. Une fiche « opération » détaille les projets aidés.

Par cette action de transparence, l’agence entend se rendre plus encore comptable devant le citoyen de l’utilisation de l’argent public dont elle a la responsabilité. L’agence accompagne cette publication de synthèses sur l’utilisation de ces fonds, leur utilité et la sélectivité des pratiques. Chacun pourra savoir qui bénéficie des aides de l’agence de l’eau, sur quel territoire et pour quelles actions ?

On découvrira que 87% des aides de l’agence vont aux collectivités pour leurs projets d’assainissement, d’eau potable et subsidiairement de restauration des cours d’eau, c’est-à-dire ce pour quoi la facture d’eau est faite, alors que 88,7% des recettes de l’agence viennent de la facture d’eau. Les autres bénéficiaires sont les agriculteurs, les industriels et les associations. Les agences de l’eau sont une caisse de solidarité entre tous ces acteurs qui est financée par eux et les finance, sans faire aucune dette. Sa première raison d’être est de rendre possible l’accès de tout citoyen à l’eau potable et à l’assainissement à un coût raisonnable, alors que ce service est jusqu’à 10 fois plus cher dans les situations d’habitat dispersé qu’en ville. L’agence finance aussi les priorités de la nation pour l’eau, telle que le gouvernement les fixe et les directives européennes les cadrent.

La ministre de l’écologie, Ségolène Royal,  vient d’ouvrir un débat sur trois points de progrès pour le système de l’eau : la transparence des aides des agences; la déontologie avec un nouveau décret à publier avant l’été, c’est-à-dire comment le système se rend le plus irréprochable possible dans ses prises de décisions ; enfin l’application du principe pollueur-payeur, c’est-à-dire la justice du système.

>> Consulter les aides de l'agence de l'eau.

Focus

> VENDREDI 05 JUILLET 2019
Sa devis : "rêvons large" !
> MARDI 02 AVRIL 2019
"Je suis un contemplatif, je regarde les plantes pousser"
> LUNDI 07 JANVIER 2019
"Le savoir est pour moi la meilleure arme du militantisme."
> VENDREDI 29 JUIN 2018
"L'exploration permet d'utiliser les points d'interrogation pour stimuler sa créativité et inventer des solutions"