Version imprimable Lien
Interview
> MERCREDI 21 JANVIER 2015
Luke Barrett
Fonction Directeur des opérations à Madagascar

Interview du Directeur des opérations de 1001fontaines à Madagascar

Rencontre avec Luke Barrett, Directeur des opérations à Madagascar, qui nous en dit un peu plus sur son parcours et sur les défis de 1001 fontaines sur le terrain .

Question

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours?

Réponse

Je suis allé à Madagascar de 2006 à 2009 en tant que volontaire environnement / eau et assainissement. Ensuite, j’ai rejoint l’entreprise sociale BushProof, leader dans l’approvisionnement en eau potable à Madagascar. J’y ai travaillé durant 4 ans, en charge des études de faisabilité, du management technique des équipes sur le terrain, et desétudes sur la qualité de l’eau. Né au Kenya d’un père gallois et d’une mère anglaise, nous avons déménagé aux Etats-Unis quand j’étais encore jeune. J’ai étudié le Génie mécanique et climatique avec un accent sur le design des pays en développement, un programme commun avec les Peace Corps des Etats-Unis.

Question

Comment avez-vous connu 1001fontaines?

Réponse

J’ai tout d’abord entendu parler de 1001fontaines par l’intermédiaire d’une des chefs de projet, Marie Yen, lorsqu’elle était à Madagascar. Le secteur de l’eau est un petit milieu ici, nous sommes souvent connectés les uns aux autres. En 2010, lorsque je travaillais chez BushProof, je suis allé visiter certains sites pilotes de 1001fontaines. Après quoi, Marie et moi sommes restés en contact, et elle est revenue vers moi en 2013 pour me proposer de rejoindre le projet à Madagascar.

Question

Pourquoi avez-vous rejoint 1001fontaines?

Réponse

J’ai rejoint 1001fontaines car j’étais très intéressé par les objectifs et challenges du projet. J’ai passé beaucoup de temps, entre 2012 et 2013, à gérer toutes les questions sur les problèmes de qualité de l’eau, et à analyser les systèmes ruraux d’approvisionnement en eau. J’ai été heureux de trouver un projet où la qualité de l’eau de boisson était prise au sérieux. J’ai également été séduit par les aspects du modèle économique développé par le projet. Sortant d’un «social business», c’était une donnée importante pour moi. Je suis ensuite allé au Cambodge à la fin de l’année 2013 afin de rencontrer les équipes de 1001fontaines. Je suis vraiment chanceux de faire partie d’une équipe aussi passionnée et impliquée.

Question

Quels sont les défis de 1001fontaines à Madagascar?

Réponse

Il y a de nombreux défis à relever. Cinq années d’incertitude ont eu des répercussions sur un pays déjà économiquement troublé. Par ailleurs, convaincre la population de payer pour de l’eau est un concept très nouveau à Madagascar. Nous allons passer beaucoup de temps à expliquer les différences entre nos services et d’autres sources existantes d’approvisionnement en eau. Cela va nécessiter une attention stricte sur la qualité et la continuité du service, des innovations dans le modèle de livraison, et une attention particulière sur les besoins de nos consommateurs ruraux.

Question

Concrètement, qu’est-ce que fait 1001fontaines sur le terrain ?

Réponse

Les activités de 1001fontaines sur le terrain sont très opérationnelles et menées en partenariat avec l’ONG locale Ranon Tsika. En ce moment, nous construisons une plateforme dédiée au support des entrepreneurs en charge des stations de production d’eau déjà existantes et des stations en cours de construction. Avec notre soutien, les entrepreneurs locaux fournissent aux populations rurales malgaches un accès à une eau de boisson saine. Nous passons également beaucoup de temps sur les sites existants afin d’assurer le bon fonctionnement de leur station. Nous veillons, au côté des entrepreneurs, au fonctionnement des équipements et à la qualité de l’eau. Nos animateurs et techniciens se déplacent en permanence sur le terrain.

Nous travaillons aussi à étendre nos activités dans de nouveaux villages. Cela implique d’identifier et visiter des nouveaux sites potentiels, de présenter le projet aux autorités locales et aux villageois, et de se coordonner avec différents partenaires locaux.

Question

Quels sont les projets de 1001fontaines à Madagascar ?

Réponse

Aujourd’hui, 1001fontaines à Madagascar c’est 8 stations situées dans des petites villes ou des villages, pour un total de 12 000 bénéficiaires . Nous avons récemment amorcé la Phase II de notre programme. Elle a pour objectif d’ouvrir 18 nouvelles stations et de toucher 37 000 bénéficiaires d’ici à 2016. Pendant cette même phase, nous projetons d’améliorer la configuration des stations afin de faciliter le travail des entrepreneurs. Nous allons mettre en place un contrôle qualité interne de l’eau grâce à un tout nouveau laboratoire. Nous allons également expérimenter de nouveaux moyens pour suivre la production d’eau avec la technologie mobile et des solutions ‘open source’. Enfin, nous prévoyons de démarrer à Madagascar notre programme « Académie » qui a fait ses preuves au Cambodge. Il s’agit d’un programme de formation pour les entrepreneurs, afin qu’ils aient les compétences et les connaissances nécessaires pour gérer leur micro-entreprise de la façon la plus efficace possible.

Question

Selon vous, quelles sont différences de rapport à l’eau entre les pays en développement et les pays développés ?

Réponse

En occident, l’eau est considérée comme acquise. Nous avons de l’eau en abondance pour boire, laver, etc. Parce que nos systèmes de traitement d’eau sont à la pointe de la technologie, nous en réalisons plus que combien l’eau non potable provoque des maladies et parfois la mort.

A Madagascar, une grande partie de la population n’est pas consciente du danger sur la santé que représente l’eau non potable. De plus, très peu de gens sont habitués à payer pour avoir accès à l’eau. L’eau est certes disponible mais peu d’attention est portée à sa qualité et son traitement n’est pas assuré ou surveillé.

Nous faisons de notre mieux pour mettre en place un service d’accès fiable à l’eau permettant aux communautés malgaches de bénéficier d’une eau saine à un prix réduit. Cet accès améliore considérablement la santé de tous et, dans le cas des enfants, leur permet d’être plus résistants et de mieux se concentrer à l’école. Nos entrepreneurs utilisent une ressource locale et contribuent à l’économie locale. L’originalité de notre approche est de se situer sur le long terme : nous installons des stations et un modèle économique qui produiront de l’eau pour les habitants pour de nombreuses années à venir.

Mots-clés : 1001 Fontaines

Focus

> VENDREDI 05 JUILLET 2019
Sa devis : "rêvons large" !
> MARDI 02 AVRIL 2019
"Je suis un contemplatif, je regarde les plantes pousser"
> LUNDI 07 JANVIER 2019
"Le savoir est pour moi la meilleure arme du militantisme."
> VENDREDI 29 JUIN 2018
"L'exploration permet d'utiliser les points d'interrogation pour stimuler sa créativité et inventer des solutions"