Version imprimable Lien
El bisbe ajagut sobre un llit d'aigua
> vendredi 19 décembre 2014

Lancement d’une grande consultation du public sur l’eau, les inondations et le milieu marin

Les pouvoirs publics lancent aujourd'hui, 19 décembre, une consultation du public de très grande ampleur sur l’eau, les inondations et le milieu marin, accessible sur www.sauvonsleau.fr et consultable dans toutes les préfectures et à l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse à Lyon (allée Lodz, 69007 Lyon) pendant 6 mois. Cette consultation est faite en parallèle dans tous les bassins hydrographiques de l’Union européenne.

Chacun pourra s’exprimer et faire des propositions d’actions pour l’eau. L’adaptation au changement climatique impose-t-elle plus d’économies d’eau ou un nouveau partage ? Est-il urgent de lancer un nouvel effort de réduction des toxiques dans l’eau, pesticides ou médicaments, et faut-il cibler les zones de captages d’eau potable pour commencer ? Faut-il être plus sévère sur l’urbanisation dans les zones inondables ? La fragilité écologique des fonds côtiers de la Méditerranée justifie-t-elle plus de règles pour les usages en mer ? Est-il urgent de stopper la disparition des zones humides ?


Cette consultation servira ensuite aux autorités publiques à ajuster les plans de gestion (1) dont la France est en train de se doter pour les 6 ans à venir pour mettre en oeuvre trois directives européennes capitales : la directive cadre sur l’eau de 2000, la directive inondations de 2007 et la directive cadre de stratégie pour le milieu de marin de 2008. Ces plans seront ensuite finalisés et adoptés par le comité de bassin Rhône-Méditerranée, l’agence de l’eau et le préfet coordonnateur de bassin (mission spécifique du préfet de région Rhône-Alpes, conseillé par la DREAL Rhône-Alpes) et le préfet coordonnateur de façade maritime (préfet de région PACA, assisté de la DIRM). Le comité de bassin, présidé par Michel Dantin, député européen, est le « parlement local de l’eau ». Il compte 160 membres représentant les élus du territoire (maires, conseillers généraux ou régionaux), l’industrie, l’agriculture, les associations de protection de l’environnement ou de consommateurs et l’Etat. C’est le lieu de négociation des engagements que se fixe le bassin Rhône-Méditerranée, dans un souci d’adaptation aux réalités du territoire et de l’intérêt général, sur les actions à entreprendre pour maîtriser les pollutions, préserver la qualité des rivières et du littoral, se protéger contre les inondations et préserver la Méditerranée.

 

Cliquer sur l'image pour répondre aux questionnaires:

Bannière AERMC consultation public


(1) Ces 3 plans de gestion sont le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), le plan de gestion du risque d’inondation (PGRI) et le plan d’action pour le milieu marin de la Méditerranée occidentale (PAMM)

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> MERCREDI 03 JUILLET 2019
44 signataires et 97,4 millions d'euros d'investissements.