Version imprimable Lien
Station de Mansarde Rancée (1000EH) © SICSM
> vendredi 14 novembre 2014

2 récompenses pour Irstea au Grand Prix national « le génie écologique au service des enjeux de la politique de l’eau »

Mardi 21 octobre, l'institut de recherche Irstea a vu deux de ses projets récompensés sur les 7 prix du Grand Prix national « le génie écologique au service des enjeux de la politique de l'eau » organisé par le Ministère de l'Ecologie du Développement durable et de l'Energie à l'occasion des 50 ans de la loi sur l'eau. Dans la catégorie « le génie écologique au service de la lutte contre les pollutions diffuses agricoles», le projet pilote de « Zone Tampon Humide Artificielle » a été développé en Seine et Marne pour la lutte contre les pollutions diffuses de l'eau. Dans la catégorie « le génie écologique au service de la gestion alternative des eaux usées et pluviales », le projet « Attentive » propose un traitement des eaux usées par filtres plantés de végétaux adapté au contexte tropical des DOM. Irstea voit ainsi récompensée son implication en génie écologique.

S'inspirant de la nature et du vivant, le génie écologique, rassemblant nos experts en écologie, biologie et hydrologie, vise à restaurer ou créer de nouveaux écosystèmes afin de préserver la biodiversité. Il limite ainsi les impacts négatifs de notre activité sur l'environnement.

La ZHTA, une réussite dans la lutte contre les pollutions diffuses 
Près d'un million de franciliens sont alimentés en eau potable par la nappe souterraine de Champigny. Les eaux issues du drainage agricole sont parfois chargées en pesticides et en nitrates et rejoignent les nappes souterraines. Pour intercepter cette pollution, Irstea et l'association AQUI'Brie ont mis en place en 2012 la ZHTA de démonstration sur une surface d'1.4 hectare pour épurer l'eau. Il s'agit d'une interface entre les milieux pollués et une zone à protéger. La fixation des pesticides se fait sur les sédiments et sur les végétaux présents dans la zone humide. Ils sont ensuite dégradés par la lumière ou par l'activité microbienne du milieu.

Sur 100 pesticides analysés, les résultats montrent une réduction des concentrations en moyenne de plus de 50% et une réduction de 20mg/L en nitrates avec une forte variabilité selon les saisons.

La ZHTA n'est pas un « permis de polluer ». Certes efficace, cet aménagement reste néanmoins une solution à coupler avec des actions de réduction d'utilisation de pesticides et de nitrates en amont.

Des stations d'épuration écologiques innovantes et adaptées au contexte des DOM 
Les DOM connaissent un retard dans le développement d'infrastructures de traitements des eaux usées dû à un accès difficile aux matériaux, à une forte croissance démographique, à une situation financière fragile et à un contexte climatique particulier. Un enjeu crucial quand nous savons que 80% de la biodiversité se trouve concentrée sur les DOM.

Ce constat a amené Irstea, au côté de l'Office de l'eau de la Martinique et de l'ONEMA, à mettre en place une filière de traitement robuste, économe et simple de gestion : le traitement des eaux usées par filtres plantés de végétaux. Cette technique permet de traiter les eaux usées, les matières solides et les boues.

Une transposition des techniques utilisées en métropole n'était pas adaptée aux spécificités des DOM, Irstea a donc conçu des stations en zone tropicale d'un dimensionnement de 0.8m²/EH contre 2m²/EH(2) en métropole. Ils ont ainsi développé, avec l'entreprise COTRAM, deux stations de filtres plantés, dimensionnées pour 1000 et 1500 personnes, en utilisant des plantes non invasives et des matériaux locaux. .Véritable vitrine de l'ingénierie écologique, ces deux stations sont des sites d'expérimentation unique permettant de dimensionner les projets pour différents niveaux de rejets (carbone, nitrification, azote total) tout en maintenant la robustesse du système face aux variations de charge. Le Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique souhaite généraliser la filière sur le territoire.

 

>> En savoir plus sur l'IRSTEA.

 

(1) « Le génie écologique consiste à préserver et développer la biodiversité par des actions adaptées (ensemble études, travaux, gestion), dans la durée, sur les écosystèmes ciblés.» MEDDE
(2) Equivalent Habitant (EH) est l'unité pour dimensionner un projet de station et représente ce que rejette une personne en 24h.

© SICSM : Station de Mansarde Rancée (1000EH) 

Mots-clés : IRSTEA

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> JEUDI 18 JUILLET 2019
Ouverte jusqu'au 30 septembre 2019, l’enquête s’adresse aux professionnels des collectivités et des entreprises.