Version imprimable Lien
AE-AAP ASSAINISSEMT&ENERGIE BD
> jeudi 13 novembre 2014

L'agence de l'eau finance 35 projets qui réduisent l'impact énergétique des systèmes d'assainissement

Suite à l'appel à projets "énergie assainissement", l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse attribue 7,2 millions d'euros pour financer des travaux ou des projets de recherche sur la récupération, la production et la valorisation d’énergie issue des eaux usées.

45 projets examinés

  • 45 projets ont été reçus pour 49,6 M€ de travaux.
  • 28 projets sont retenus dans le cadre de l’appel à projets pour un montant d’aide potentiel de 7,2 M€.
  •  7 projets sont retenus dans le cadre des aides classiques du programme. Il s’agit essentiellement d’étude diagnostic sur les systèmes d’assainissement ou de méthaniseur nécessaire à la gestion des boues d’épuration. Le montant d’aide potentiel pour ces projets atteint 2,6 M€.
  • 10 projets ne sont pas retenus. Il s’agit essentiellement de projets relevant de l’exploitation des ouvrages (optimisation de fonctionnement) ou de projets sans lien avec l’eau usée.

Parmi les dossiers retenus dans le cadre de l’appel à projets, la moitié concerne des projets de récupération de chaleur des eaux usées pour le chauffage de bâtiment. 10 projets permettent de produire de l’électricité par une unité de cogénération.  

Le plus grand nombre de projets a été présenté par la région Rhône-Alpes (plus de la moitié des dossiers éligibles à l’appel à projets). Cela s’explique en partie par le plus grand nombre de collectivités de taille importante sur cette région et par la mobilisation déjà importante d’acteur comme RhônAlpEnergie Environnement.  

Bilan de l'appel à projets  

Le bilan de ce premier appel à projets est positif. L’énergie économisée pour l’ensemble des projets soumis est conséquente puisqu’elle correspondrait à la consommation de 7000 habitants soit l’équivalent de la ville d’Evian.  

Le nombre de dossiers reçus a été plus important que prévu. Cela montre une réelle dynamique pour engager des travaux prenant en compte le volet énergétique des systèmes d’assainissement.  

L’enveloppe spécifique à l’appel à projets atteint 7,2 M€, au lieu des 5 M€ prévus initialement.

 

Le saviez-vous ?

Les systèmes d’assainissement urbains sont consommateurs d’énergie, ce qui pèse à la fois sur les bilans carbone et sur les coûts d’exploitation. Les récentes mises aux normes des stations d’épuration par des traitements plus poussés ont fait augmenter la consommation énergétique.

Les services publics d’eau et d’assainissement représentent  20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’échelle d’une collectivité (source ADEME). Les eaux usées sont une source d’énergie renouvelable et doivent être mieux valorisées.

Les collectivités peuvent ainsi récupérer au minimum 10% de l’électricité nécessaire au fonctionnement de leur station d’épuration,  grâce à une unité de cogénération associée à une digestion des boues.

Pour en savoir plus sur la digestion des boues, vous pouvez consulter l’étude réalisée par l’agence.

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> VENDREDI 23 AOÛT 2019
L'action de l'ONG MPA Coopération visant à sécuriser en eau potable des dispensaires et des écoles en milieu rural au Sénégal.