Version imprimable Lien
Bourbre agroforesterie
> mardi 07 mai 2024

Agroforesterie participative en vallée de la Bourbre : et si on pouvait cultiver l’eau ?

Vendredi 22 mars, journée mondiale de l’eau, le projet d’agroforesterie participative de la Bourbre faisait son lancement officiel avec la conférence de Samuel Bonvoisin, consultant et formateur en conception de systèmes régénératifs, au cœur de la Bourbre à Villefontaine en Isère. Sur le thème de "l’eau, le sol, les arbres et nous…", le conférencier explique comment des solutions simples sont à notre disposition pour conserver l’eau sur nos territoires et peut-être même la cultiver. La salle était pleine et les participants d’horizon multiple ont posé beaucoup de questions, prolongeant la conférence tard dans la soirée.

Le projet d’agroforesterie participative en vallée de la Bourbre est né de l’association de plusieurs partenaires du territoire : Pierre Cellier, maraîcher à Villefontaine, l’association de protection de l’environnement APIE et le bureau d’étude en environnement et concertation Ecologia. Le groupe a été lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse Eau et Climat, agir plus vite, plus fort sur les territoires ! et a pour intention d’agir avec des agriculteurs et des citoyens afin d’atténuer les effets du changement climatique et de favoriser la biodiversité, en utilisant des solutions fondées sur la nature : fossés, mares, arbres, haies... L’objectif est de stocker l'eau dans le sol et de créer des habitats pour la biodiversité sauvage. Cela contribuera à aider les cultures et l’élevage à surmonter les canicules et les sécheresses.

En concertation avec les collectivités publiques du territoire (EPAGE de la Bourbre, CAPI, COLL’in Communauté) et Les Alvéoles, bureau d’étude spécialisé en hydrologie régénérative et agroforesterie, le projet se déroulera en plusieurs étapes : mobiliser des porteurs de projets prêts à se lancer dans l’aventure, diagnostiquer les parcelles retenues et proposer des solutions fondées sur la nature. Si la cible principale est le monde agricole, les acteurs industriels et particuliers sont aussi les bienvenus pour porter des actions ou pour venir donner un coup de main aux plantations.

Lire aussi...

> LUNDI 13 MAI 2024
L’adaptation au changement climatique sera collective ou ne sera pas. Retour sur la 2ème édition des Assises de l'eau de la Drôme.