Version imprimable Lien
couv rappact web
> lundi 08 avril 2024

En 2023, plus de 500 M€ d'aides de l'agence pour préserver l'eau

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse publie son rapport d’activité 2023. L’an dernier, elle a accordé 518 M€ d’aides aux collectivités, acteurs économiques et agriculteurs, mobilisant ainsi la totalité de sa capacité financière et des crédits accordés par l’Etat dans le cadre du Fonds vert, soit 29 M€ pour le déploiement de la stratégie nationale biodiversité et 14 M€ pour les mesures de renaturation des villes et des villages. 60 % des aides de l’agence de l’eau ont directement contribué à l’adaptation aux effets du changement climatique.

Porté par les annonces du Plan eau d’une part, et la réalité des impacts du changement climatique sur les territoires d’autre part, le soutien de l’agence de l’eau en matière d’adaptation au changement climatique a été renforcé en 2023.

60 % des aides accordées ont contribué à cet enjeu (c’est 9 points de plus qu’en 2022), avec en tête, des opérations soutenant la renaturation des rivières pour 85,5 M€ d’aides.

La désimperméabilisation des sols sur les espaces urbains est aussi en pleine expansion avec 41,3 M€ d’aides, boostée par les crédits du Fonds vert, gérés par l’agence dans certaines régions.

Les collectivités ont aussi répondu massivement à l’appel à projets que l’agence a lancé pour sécuriser l’alimentation en eau potable, notamment dans les territoires ayant connu des ruptures d’alimentation en eau potable l’été 2022. 90 opérations ont bénéficié de 36,7 M€ d’aides.
Les industriels, prenant conscience du fort impact des tensions sur la ressource sur les activités de production, ont saisi l’opportunité de l’appel à projets lancé par l’agence de l’eau en faveur de la sobriété en eau des acteurs économiques, en réponse à l’objectif du Plan eau de réduire de 10 % les prélèvements d’ici 2030. Ainsi, 23 % des volumes d’eau économisés sur le bassin Rhône-Méditerranée proviennent des activités économiques (changement de process, réutilisation des eaux usées traitées, recyclage des eaux pluviales…), au 2ème rang derrière les collectivités (69 %).

Sur le plan de la réduction des pollutions, l’agence a soutenu l’émergence de filières agricoles à bas niveau d’intrants grâce à un appel à projets qui a permis de financer pour 1,3 M€ des opérations en grandes cultures mais aussi de nouvelles filières issues de cultures telles que le miscanthus, le chanvre ou encore la pistache. Plus généralement, l’agence a accordé 9,6 M€ d’aides pour protéger les captages d’eau potable des pollutions diffuses et les ressources stratégiques pour l’alimentation en eau actuelle et future.

Sur les territoires urbains, la gestion des eaux pluviales, qui répond à l’objectif de réduction des pollutions, est tirée par l’intérêt pour le verdissement des villes. 154 opérations ont permis de déconnecter 114 hectares des réseaux dont 15 hectares de cours d’écoles.

Globalement, la dynamique de réduction des pollutions accuse un léger fléchissement, notamment dans le secteur industriel où la priorité des investissements s’est reportée en 2023 sur les opérations visant à économiser l’eau. Toutefois, le secteur industriel a reçu 10 M€ d’aides permettant notamment de supprimer 6,1 tonnes d’émissions de micropolluants.

La solidarité envers les territoires ruraux s’est traduite par l’octroi de 83 M€ d’aides pour mettre à niveau leurs équipements pour l’eau potable et les eaux usées. En Corse notamment, ces aides représentent le premier poste de dépense avec 14,4 M€. Les 27 projets de réhabilitation de réseaux d’eau ou de réservoir d’eau potable devraient générer plus de 1,1 million de m3 d’économies d’eau. Un record sur l’île.
Enfin, la surveillance de la qualité des eaux s’enrichit constamment pour mieux cibler l’action avec près de 7 millions de données collectées. En 2023, l’agence de l’eau a financé 15 projets de recherche et 30 études de connaissance générale pour 5,5 M€ d’aides.
En matière de fiscalité, l’agence de l’eau a émis 566,7 M€ de recettes de redevances dont 71 % concernent les ménages et assimilés (administrations, entreprises de services, artisans et petites industries) au titre de la redevance de pollution domestique.

aermc data rapport-activité2023


> Lire le rapport d’activité 2023 de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

Lire aussi...

> LUNDI 13 MAI 2024
L’adaptation au changement climatique sera collective ou ne sera pas. Retour sur la 2ème édition des Assises de l'eau de la Drôme.
> LUNDI 06 MAI 2024
Les réservoirs biologiques : des milieux à connaître, préserver et renforcer.
> VENDREDI 29 MARS 2024
Un panel de 30 citoyens mobilisés pour contribuer à l’élaboration de la synthèse des questions importantes.