Version imprimable Lien
charles et Alice web
> vendredi 30 juin 2023

Deux préfètes en visite chez Charles & Alice

Pleinement investie dans l’accompagnement des industries vers la sobriété des usages de l’eau, la Préfète de région, Fabienne Buccio, a visité le site de production de l’entreprise Charles & Alice à Allex (26). Celle qui est aussi présidente du conseil d’administration de l’agence de l’eau s’est rendue sur place le 19 juin, accompagnée de la Préfète de la Drôme, Elodie Degiovanni, pour constater les efforts de l’industriels en matière d’économies d’eau.

La société Charles & Alice produit chaque année à Allex (26) environ 15 000 tonnes de purées de fruits et 47 000 tonnes de compotes (principalement à base de pommes) conditionnées en pots plastiques.

L'usine utilise aujourd'hui pour les opérations de transport des fruits, nettoyage et refroidissement, 216 000 m3/an qui sont prélevés dans la nappe de la Drôme (classée déficitaire). L'étape du raffinage, au cours de laquelle les pommes sont transformées en purée et drêches (peau, pépins, queues) est réalisée sur une raffineuse refroidie en eau perdue. Les investigations préalables réalisées par l'entreprise sur ses usages de refroidissement en vue d'optimiser ses consommations d'eau et d'énergie ont permis d'identifier la possibilité de réduire d'environ 35 % sa pression de prélèvement en installant un circuit fermé des eaux de refroidissement du raffinage.

L'exutoire final de toutes les eaux du site est la Drôme, ce qui représente un rejet journalier de 600 m3 d'eaux usées traitées et de 430 m3 d'eaux de refroidissement. La mise en circuit fermé sur refroidisseurs adiabatiques permettra de réduire la consommation de 76 000 m3/an. Le remplacement prochain de la raffineuse est une opportunité pour réaliser simultanément les travaux d'optimisation des consommations d'eau. Une aide de l’agence de l’eau de 128000 € a été attribuée pour accompagner l’économie d’eau réalisée par l’entreprise, soit 40% de l’investissement de 340000€.

L'action s'inscrit dans un objectif de réduction de l'empreinte environnementale d'un site industriel agroalimentaire soucieux de limiter ses impacts (il s’agit de la 2e opération de la sorte en deux ans pour l’entreprise). La diminution de 35 % d'un prélèvement de 216 000 m3 dans une nappe déficitaire y trouve toute sa place et rejoint pleinement les objectifs de l'agence.

Lire aussi...

> LUNDI 13 MAI 2024
L’adaptation au changement climatique sera collective ou ne sera pas. Retour sur la 2ème édition des Assises de l'eau de la Drôme.
> JEUDI 18 AVRIL 2024
Une stratégie pour une gestion efficace de l'eau.