Version imprimable Lien
Lucie Moreau et Joseph Rodriguez
> jeudi 04 mai 2023

L’avenir de la gravière de la Prade se dessine aujourd’hui

Zone humide particulière du fleuve Hérault, la gravière de la Prade a été identifiée comme un espace aux enjeux écologiques majeurs. La Communauté de communes du Clermontais Salagou Cœur d’Hérault a lancé l’élaboration d’un plan de gestion spécifique destiné à restaurer les fonctionnalités de ce site de 62 hectares.

À la gravière de la Prade située sur la commune de Canet, en rive droite du fleuve Hérault, l’extraction de granulats a cessé à la fin des 1990. Abandonné en l’état, le site s’est transformé progressivement en réservoir écologique. La zone excavée est devenue un plan d’eau de 17 hectares et les anciens trous de gravier accueillent désormais des mares liées à la nappe alluviale. Soit autant d’espaces favorables à la vie aquatique entourés d’une vaste trame turquoise inondable de 45 hectares abritant une vingtaine d’habitats différents et de nombreuses espèces. Un environnement naturel unique de soixante-deux hectares que les pêcheurs, les chasseurs, les amateurs de cyclocross et les promeneurs ont pris l’habitude de fréquenter.

"Située dans un lit mineur de l’Hérault, à l’aval de la confluence avec la Lergue, la gravière concentre d’importants enjeux en termes écologique, hydraulique, morpho-sédimentaire et socio-économiques, indique Joseph Rodriguez, vice-président en charge de l’Eau et de la Gemapi à la Communauté de communes. Nous souhaitons disposer d'un plan de gestion spécifique sur cinq ans, dans le but d’optimiser et de restaurer les fonctionnalités du site en tant que zone humide, dans un contexte de réchauffement climatique tout en valorisant le site d'un point de vue pédagogique et récréatif par des aménagements appropriés ".

Préalable à la définition du programme d’actions, l’état des lieux sera achevé dans les prochains jours par les équipes du bureau d’études Naturalia Environnement. En parallèle, une phase de concertation est menée auprès des propriétaires privés et des usagers du site, avec l’appui du bureau d’étude Lisode. "Cette phase de concertation est un gage de réussite de notre projet à long terme, en intégrant un diagnostic et une vision partagés du site, explique Lucie Moreau Cheffe de projet Gemapi à la Communauté de communes du Clermontais - Salagou Cœur d’Hérault. Seuls on va plus vite, ensemble on va plus loin ! Ainsi, trois ateliers de concertation organisés ce printemps associent une vingtaine de volontaires à la réflexion ".
La phase opérationnelle du plan de gestion est attendue pour 2025.

Lire aussi...

> LUNDI 13 MAI 2024
L’adaptation au changement climatique sera collective ou ne sera pas. Retour sur la 2ème édition des Assises de l'eau de la Drôme.
> VENDREDI 29 MARS 2024
Un panel de 30 citoyens mobilisés pour contribuer à l’élaboration de la synthèse des questions importantes.