Version imprimable Lien
Signature contrat Lez
> jeudi 20 avril 2023

Eau, milieux aquatiques et désimperméabilisation : une première sur le Lez, la Mosson et les étangs palavasiens

Avec plus de 40 % de la population du département, soit environ 500 000 habitants, ce bassin est le plus densément peuplé de l’Hérault. Il subit donc une anthropisation forte et les pressions afférentes. C’est également un territoire très touristique, traversé par de nombreuses infrastructures routières, ferroviaires et voies d’eau.

Le 30 mars 2023, 13 signataires (l’EPTB Lez, l’ensemble des maîtres d’ouvrages, des partenaires dont l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et l’Etat) ont signé le contrat "grand cycle de l’eau et désimperméabilisation" sur le bassin du Lez, de la Mosson et des étangs palavasiens pour les années 2023-2024.

Ce premier contrat est un tremplin pour la restauration des 18 masses d’eau cours d’eau ce bassin versant dont seules 2 sont en bon état, ainsi que pour les lagunes littorales. Il traduit un engagement fort du territoire à se mobiliser pour relever le défi du bon état et reconquérir la qualité de ses milieux. Le suivi et la mise en œuvre en seront assurés par la Commission locale de l’eau du Lez, de la Mosson et des étangs palavasiens, instance de pilotage de ce projet.

Des actions sont prévues sur les 5 EPCI du territoire : Montpellier Méditerranée Métropole, Sète Agglopôle Méditerranée, Pays de l’Or Agglomération, la communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup et la communauté de communes Vallée de l’Hérault. Il agit sur les leviers d’atteinte du bon état des eaux en prévoyant notamment la réalisation de 7 études de projets de restauration morphologique sur les secteurs de la Mosson, du Lez et sur le Coulazou dans la traversée de Cournonterral.

Le contrat permet l’animation de démarches structurantes comme le plan de gestion de la ressource en eau (PGRE) et le schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE), ainsi qu’une étude de faisabilité d’une démarche flux maximum admissible.

Enfin, un volet d’adaptation au changement climatique par la désimperméabilisation est également prévu. Outre 3 projets de cours d’école à Lattes, Villeneuve-les-Maguelonnes et Grabels, ce contrat prévoit 2 actions d’émergence de projets sur la Métropole de Montpellier : un schéma directeur et une mission d’animation dédiée.

L’engagement financier de l’agence de l’eau Rhône méditerranée Corse sur la période 2023 à 2024 est de 2,6 M€ de subventions.

Lire aussi...

> MARDI 09 JUILLET 2024
Le magazine Sauvons l’eau de l’été vient de paraître avec un dossier central sur la reconquête de la biodiversité.
> LUNDI 13 MAI 2024
L’adaptation au changement climatique sera collective ou ne sera pas. Retour sur la 2ème édition des Assises de l'eau de la Drôme.
> MARDI 07 MAI 2024
Le 22 mars, la Bourbre lançait son projet d’agroforesterie participative. Objectifs : surmonter canicules et sécheresses.