Version imprimable Lien
l-etang-du-grand-birieux Dombes web
> jeudi 05 janvier 2023

Gestion de l’eau : la Dombes se projette en 2050

La Communauté de communes de la Dombes tire la sonnette d’alarme. L’avenir de la ressource en eau est en danger sur cet espace pourtant riche de ses multiples étangs. La collectivité mobilise massivement autour de son Projet de territoire pour la gestion de l’eau, baptisé Eau Ain-Dombes-Saône 2050.

En Dombes, peut-être plus qu’ailleurs, l’eau est une ressource des plus précieuses. Première région piscicole en eau douce de France, ce vaste plateau argilolimoneux est parsemé de près d'un millier d'étangs auprès desquels une faune et une flore exceptionnelles ont élu domicile.

Les différentes étendues d’eau sont alimentées uniquement par le ruissellement et les eaux de pluie. "Avec des canicules et des sécheresses plus longues et plus fréquentes, les étangs sont mis à rude épreuve, explique Alexandre Hoez, chargé de mission à la Communauté de communes. Suite au manque de pluie lié au réchauffement climatique, la nappe des Cailloutis de la Dombes, stratégique pour l’alimentation en eau potable, mais aussi des activités agricoles, économiques et récréatives, est également en tension ".

Mieux comprendre la dynamique du grand cycle de l’eau

Consciente qu’il faut agir vite, la collectivité tire le signal d’alarme et veut transformer ce constat inquiétant en projet collectif pour l’avenir. Elle fédère les services de l’État, le Département de l’Ain, l’agence de l’eau, l'ensemble des acteurs de la gestion de l'eau et neuf intercommunalités autour d’un Projet de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE), baptisé Eau-Ain-Dombes-Saône 2050. "Notre objectif est de mettre les politiques publiques en cohérence et de promouvoir une gestion intégrée de la ressource en eau, tout en anticipant les effets du changement climatique, précise Alexandre Hoez. Ce travail de concertation devrait nous projeter en 2050 et définir sous quelles conditions cette ressource pourra répondre aux besoins futurs ".

Prévue sur dix-huit mois, une première étape a été lancée en juin dernier avec l’élaboration d’un état des lieux destiné à mieux comprendre la dynamique du grand cycle de l’eau en Dombes, aussi bien la recharge de la nappe, les débits des cours d’eau, que les besoins des agriculteurs, du monde économique… Puis, l’ensemble des acteurs du territoire sera mis à contribution pour définir un plan d’action pour la rationalisation et la conciliation des différents usages à l’échelle de la nappe des Cailloutis.
Les élus des collectivités, représentants des syndicats de rivières et des chambres consulaires, ainsi que les habitants et les acteurs de la pisciculture participeront notamment aux différents débats.

12 000

La superficie totale, en hectare, des étangs de la Dombes.

318 000 €

Le coût de l’étude prospective. L’agence de l’eau la subventionne à hauteur de 70 % et le Département de l’Ain à 10 %.

130

Le nombre d’espèces d’oiseaux nichant dans la Dombes.

Lire aussi...

> LUNDI 13 MAI 2024
L’adaptation au changement climatique sera collective ou ne sera pas. Retour sur la 2ème édition des Assises de l'eau de la Drôme.
> MARDI 07 MAI 2024
Le 22 mars, la Bourbre lançait son projet d’agroforesterie participative. Objectifs : surmonter canicules et sécheresses.
> MARDI 07 MAI 2024
Une démarche collective pour façonner un avenir résilient face aux défis environnementaux.
> JEUDI 18 AVRIL 2024
A la recherche de solutions pérennes pour l'agriculture dans les Alpes de Haute-Provence.