Version imprimable Lien
Roubion-Jabron Citelles
> jeudi 03 novembre 2022

Drôme : Signature contrat Roubion-Jabron et rivière en bon état

La signature du contrat de rivière Roubion-Jabron 2022-2024 a eu lieu mercredi 5 octobre 2022, à Espeluche, au bord de la rivière Citelles, entre l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, le conseil départemental de la Drôme et les 13 maîtres d’ouvrage concernés.

Ce contrat de rivière, préparé, porté et animé par le syndicat mixte du Bassin du Roubion et du Jabron (SMBRJ), présente une quarantaine d’opérations pour 10 M€ de travaux environ. L’agence de l’eau s’engage en apportant un soutien financier à hauteur de 4,9 M€.

Les objectifs poursuivis par ce contrat sont :

  • l’amélioration de la qualité des milieux avec notamment les travaux de connexion de la station d’épuration de La Laupie à celle Montélimar pour éliminer le dernier rejet de station problématique sur le bassin versant ;
  • la préservation des ressources en eau exploitées par la mise en œuvre des plans d’action sur les 2 captages prioritaires du bassin (le captage de La Tour à La Batie Rolland et le captage des Reynières à Bonlieu sur Roubion) ;
  • la restauration morphologique de grande ampleur du Roubion entre Manas et Charols, prévue sur près de 2 km, qui permettra le reméandrage du cours d’eau, la reconnexion entre le cours d’eau et ses annexes et la rehausse du niveau de la nappe alluviale ;
  • la poursuite de la restauration de la continuité écologique pour 6 nouveaux ouvrages infranchissables prioritaires ou en zone d’action prioritaire pour l’anguille ; 
  • la mise en œuvre du plan de gestion sédimentaire afin de favoriser le retour à l’équilibre sédimentaire, au maintien d’un style fluvial divagant (tressage), au rajeunissement et à la diversification des milieux et à l'amélioration du fonctionnement des zones d’expansion des crues ;
  • la diversification des habitats et du lit du haut Roubion ;
  • la mise en œuvre de 2 plans de gestion de zones humides ;
  • la gestion durable des ressources en eau, dans un contexte de changement climatique très prégnant sur ce territoire, en déclinaison du Plan de gestion de la ressource en eau du bassin (étude bilan, poursuite des économies d’eau) ;
  • la mise en œuvre la solidarité urbain-rural pour le rattrapage structurel des services d’eau et d’assainissement pour les communes en zone de revitalisation rurale ;
  • la sensibilisation des scolaires et du grand public aux différents enjeux de l’eau portés dans le contrat en faveur de la préservation des milieux aquatiques.

Outre le directeur régional de l’agence de l’eau, Nicolas Alban, étaient présents Robert Palluel, président du SMBRJ, Marie-Pierre Mouton, présidente du conseil départemental de la Drôme, Julien Cornillet, président de Montélimar Agglomération, Fabienne Simian, présidente de la communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux, Gérard Crozier vice-président de la communauté de communes du Val de Drôme et Maryannick Garin vice-président de la communauté de communes Drôme Sud Provence.

Ce même jour, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a remis au syndicat mixte du Bassin du Roubion et du Jabron la distinction « Rivière en bon état » au titre du cours d’eau la Citelles. Cela s’est traduit par l’inauguration des panneaux "Rivière en bon état" en bordure du cours d’eau.

La Citelles est le deuxième plus grand affluent du Jabron. Elle prend sa source sur les Plateaux de Montjoyer et s’écoule au sud Jabron, sur plus de 5 kilomètres dans une zone sauvage et préservée (peu d’habitations, activité agricole limitées, ZNIEFF). Elle sinue ensuite dans la plaine, entre la colline de Monceau et de Pierougier, pour rejoindre le Jabron à Montboucher. L’ensemble du cours d’eau offre des habitats de qualité pour la faune et la flore, la ripisylve est continue et les pressions morphologiques (digues et barrages), sont limitées. Le seul « point noir » répertorié est la traversée d’Espeluche qui cause une discontinuité de la forêt alluviale.

En déposant cette candidature à la distinction « rivière en bon état », le SMBRJ poursuit un double objectif :

  • protéger l’existant et justifier une surveillance particulière sur toutes nouvelles activités ou installations risquant d’impacter les milieux naturels,
  • faire de ce label un outil facilitateur pour améliorer les « point noirs » : continuité écologique, utilisation de la ressource.

 

Lire aussi...

> MARDI 04 OCTOBRE 2022
Le SMHAR a inauguré la nouvelle unité de production d’eau d’irrigation collective du Canal de Jonage à Meyzieu.