Version imprimable Lien
Lac d'Annecy Roselieres 2022
> mercredi 19 octobre 2022

Restauration des roselières aquatiques du Lac d’Annecy

La deuxième tranche  de restauration des roselières  du lac d’Annecy, par la mise en place d’ouvrages de protection en bois en  front des roselières et des plantations à partir d’une mise en culture de souches locale,  a été inaugurée le 7 octobre à Sévrier (74). Elle s’inscrit dans la continuité de la première tranche réalisée en 2011 au niveau de la réserve naturelle du Bout du lac d’Annency à Doussard et sur le site du Marais de l’enfer à Saint-Jorioz.  

Durant tout le 20e siècle, la superficie des roselières a régressé de 90 % pour couvrir seulement 13 ha sur l’ensemble des rives du lac. Grâce à la restauration entreprise depuis 10 ans, la surface des roselières devrait être augmentée de 5 hectares. Les travaux, s’élevant à 1,2 millions d’euros pour cette seconde et dernière  tranche, sont cofinancés à 80% à part égale entre l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et le département de la Haute-Savoie. Au total environ 3 millions d’euros ont été investis par le syndicat mixte du lac d’Annecy  (SILA) pour la reconquête des roselières sur le pourtour du Lac.

 

Photo : En présence de  Magali Mugnier (conseillère départementale du canton d’Annecy et présidente de la 7ème commission au département de la Haute-Savoie) , Julien Langlet (directeur de la  DDT de Haute-Savoie), Thomas Fauconnier (secrétaire général de la préfecture de la Haute-Savoie, sous-préfet de l’arrondissement d’Annecy, Pierre Bruyère (président du SILA, maire de Poisy) , Laurent Roy (directeur général de l’agence de l’eau RMC ), Bruno Lyonnaz (Maire de Sévrier) et d’élus locaux.

Lire aussi...

> LUNDI 19 FÉVRIER 2024
Une partie des travaux financée au titre de France Relance et réalisée par le syndicat des eaux Dombes Côtière.
> VENDREDI 09 FÉVRIER 2024
Après deux saisons de Marathon de la biodiversité, la Plaine de l'Ain totalise déjà 20 km de haies et une trentaine de mares.
> MERCREDI 10 JANVIER 2024
Porté par la DREAL et l’agence de l’eau, le séminaire a rassemblé 80 personnes.