Version imprimable Lien
affiche Chambéry
> jeudi 11 août 2022

Chambéry : urbaniser autrement en rendant la ville perméable

La Ville de Chambéry et ses partenaires ont donné le coup d’envoi de la démarche participative "Ville perméable, les habitants s’impliquent, l'eau s'infiltre, la nature s'invite". Durant un an, de multiples animations et ateliers sensibiliseront et mobiliseront les habitants sur les enjeux de la gestion des eaux pluviales en milieu urbain et sur l’importance de la désimperméabilisation.

Depuis quelques années, la Ville de Chambéry et Grand Chambéry travaillent à rendre le territoire plus perméable. Parmi leurs actions : le décroutage de surfaces en béton ou en goudron, ainsi que la déconnexion des eaux de pluie de certains secteurs des réseaux séparatifs et unitaires. Un changement de paradigme dont les effets contribuent à lutter contre les îlots de chaleur, à favoriser la nature en ville, à protéger les milieux aquatiques en réduisant les pollutions, à évoluer dans un cadre de vie agréable et à diminuer le risque d’inondation en permettant à l’eau de reprendre un cheminement naturel vers le sol et les aquifères.

Dans son Plan local d'urbanisme intercommunal habitat et déplacements, Grand Chambéry a ainsi inscrit l’obligation de gérer les eaux pluviales in situ et de façon intégrée lors des nouveaux projets d’aménagement urbain et de construction. En outre, la ville de Chambéry souhaite sensibiliser la population aux enjeux de la désimperméabilisation et définir, avec les habitants, des actions pour rendre les espaces publics moins minéraux et plus naturels.

Lauréate de l’appel à projets "Eau et Participation citoyenne" de l’agence de l’eau, la commune a lancé, en mai, une démarche participative autour du thème Ville perméable, les habitants s’impliquent, l'eau s'infiltre, la nature s'invite. Balades à vélo au fil de l'eau, conférences, sorties découvertes du sol et de sa biodiversité, jeu de piste sur les traces de l'eau, sélections de livres à la médiathèque... les associations et les services municipaux ont conçu un programme riche et varié d’actions pour toute la famille.

Dès cet automne, en plus de la poursuite des débats, des ateliers collaboratifs prendront le relais, en vue d’imaginer et de co-construire une ville de demain plus perméable. Au printemps prochain, un bilan sera dressé autour des propositions et des réflexions recueillies.

Chambéry n’a pas attendu pour débitumer des équipements

Six cours d’école ont déjà été végétalisées. Menée en 2020, la réhabilitation de l’école Simone Veil a intégré un volet désimperméabilisation de la cour. L'asphalte a été remplacé par du béton poreux et par des espaces verts sur quelque 650 m². À l’école de Chambéry le Vieux, la cour comprend aujourd’hui 350 m² d'espace vert et 250 m² de noue d'infiltration. Au total, quatre autres établissements devraient verdir d’ici 2023.

Autre exemple : le stade municipal de rugby. Sa construction prévoit le creusement, sur le parvis, d’un bassin paysager d'environ 650 m3 destiné à contenir et à infiltrer les eaux pluviales. Une noue s’intégrera le long du futur équipement et des bassins en terrasse géreront les eaux pluviales des tribunes. Fin des travaux annoncée pour l’année prochaine.
www.chambery.fr/ville-permeable

Lire aussi...

> LUNDI 03 OCTOBRE 2022
Rendez-vous dans le Rhône afin de comprendre les différents impacts de la sécheresse et les solutions pour s'y adapter.
> LUNDI 19 SEPTEMBRE 2022
Dotée d’une capacité de 4 350 équivalents-habitants, cette nouvelle station est en service depuis le 31 août 2020.