Version imprimable Lien
photo montpezat
> jeudi 23 juin 2022

Les acteurs de la Loire amont et de l’Ardèche, ensemble pour gérer la ressource en eau

Une rencontre s’est tenue le 20 juin dernier sur le site de l’usine hydroélectrique de Montpezat (07) entre les représentants des bassins Loire-Bretagne et Rhône-Méditerranée. L’objectif était de faire le point sur les modalités de gestion de ce système hydroélectrique qui prélève de l’eau dans le bassin de la Loire et la restitue dans le bassin de l’Ardèche (Rhône). Une gestion qui devient particulièrement sensible dans le contexte du changement climatique.

Aux limites de la Haute Loire et des hauts plateaux ardéchois, l’aménagement du complexe hydroélectrique de Montpezat (07) assure la production d’hydroélectricité en hiver (l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville de 120 000 habitants), une réponse aux pics de consommation d’électricité journaliers (en début et en fin de journée), et représente un complément aux centrales nucléaires, notamment celle de Cruas. Pour son fonctionnement, les eaux captées sur le bassin Loire-Bretagne en période de hautes eaux sont amenées côté ardéchois pour bénéficier de la hauteur de chute, beaucoup plus importante côté ardéchois (plus de 600 m) que côté ligérien.

En été, des stocks d’eau sont constitués dans les retenues d’eau situées sur les hauts plateaux pour assurer un soutien d’étiage tant côté Loire que côté Ardèche. 12 millions de m3  peuvent ainsi être stockés pour contribuer à un soutien d’étiage, essentiel pour l’Ardèche pour satisfaire de multiples usages (eau potable, irrigation, loisirs nautiques en particulier canoë-kayak, milieux naturels), tout en respectant un débit réservé sur la Loire amont. Ce soutien d’étiage peut représenter près de la moitié du débit d’étiage estival de l’Ardèche avant sa confluence avec le Chassezac.

Cette gestion devient particulièrement sensible dans le contexte du changement climatique, comme l’illustre la situation de cette année où le stock d’eau nécessaire au soutien d’étiage n’a pas pu être complètement constitué dans les réservoirs de la Loire du fait du manque de précipitations printanières

Cette réunion a permis de partager les enjeux liés à cet aménagement et de faire le point sur les modalités de gestion de ce système hydroélectrique dans la perspective du renouvellement de la concession de l’aménagement prévu en 2028. Elle a posé les bases d’une collaboration entre les acteurs des deux bassins avec notamment des propositions visant à renforcer la commission interSAGE existante et à désigner un préfet coordonnateur. 

Lire aussi...

> VENDREDI 24 JUIN 2022
Le Syndicat Mixte Asse Bléone et bon nombre de ses partenaires techniques et financiers se sont retrouvé pour la signature du Contrat de Rivière.
> MARDI 17 MAI 2022
La continuité écologique, transport sédimentaire et montaison des poissons est maintenant parfaitement assurée entre l'Azergues et la Brévenne.
> MARDI 10 MAI 2022
Retour sur le Forum de l’eau organisé par le Syndicat mixte de l’Argens.