Version imprimable Lien
la bourbre
> lundi 02 mai 2022

Isère : la Bourbre fait son lit tout en méandres

Entre Bourgoin-Jallieu et L’Isle-d’Abeau, la Bourbre s’écoulera dès la fin de l’année dans un nouveau lit composé d’une série de méandres, bordé d’une végétation diversifiée et connecté avec les zones humides riveraines. À la clé, une amélioration de la qualité de l’eau et le retour d’une riche biodiversité.

 

En aval de l’agglomération de Bourgoin-Jallieu, la rivière la Bourbre se prépare à changer de lit.

Démarré en décembre dernier par le défrichage, le déboisement et l’assèchement de la zone de travaux, le chantier se poursuivra en mai prochain par des opérations de terrassement et de creusement du nouveau lit sur 2,3 kilomètres entre Bourgoin-Jallieu et L’Isle-d’Abeau.

« Nous prévoyons de rendre plus sinueux le cours d’eau avec la création de méandres de 30 mètres d’amplitude environ tous les 100 mètres afin de le décanaliser et de lui redonner un profil plus naturel, explique François Bataille, chargé de projet hydromorphologie à l’Epage de la Bourbre. Ce nouveau lit devrait améliorer la qualité des eaux, la fonction d’auto-épuration de la rivière et le transit des sédiments ».

Le fond de la rivière sera abaissé également d’ 1,50 mètre environ en vue de faciliter la connexion avec la nappe phréatique et la zone humide. Les matériaux évacués serviront à combler l’ancien lit et à aménager des berges en pente douce avec la plantation en début d’année prochaine d’une végétation abondante, diversifiée et adaptée aux milieux humides dans le but d’accueillir à nouveau une riche faune et flore.

« La renaturation de la Bourbre vise à améliorer la qualité des eaux, à protéger le milieu aquatique et à favoriser la connexion écologique entre les habitats terrestres et aquatiques, indique Gaël Legay-Bellod, président de l’établissement public d'aménagement et de gestion de l'eau (Epage) de la Bourbre et élu à la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (Capi). Le projet répond aussi à une prescription réglementaire de l'État qui demande à la CAPI de réduire l’impact du rejet des eaux usées de la station d'épuration de Bourgoin-Jallieu dans la rivière. C’est pourquoi la Capi est associée à cette renaturation. »

Le projet ne sera pour autant pas achevé une fois les plants mis en terre. Il se poursuivra à horizon 2025-2026 par la réalisation d’une seconde phase concernant 4,2 kilomètres de rivière situés entre L’Isle-d’Abeau et Vaulx-Milieu, après un bilan des travaux de la première tranche et une concertation avec le monde agricole.

Lire aussi...

> MARDI 17 MAI 2022
La continuité écologique, transport sédimentaire et montaison des poissons est maintenant parfaitement assurée entre l'Azergues et la Brévenne.
> MARDI 10 MAI 2022
Retour sur le Forum de l’eau organisé par le Syndicat mixte de l’Argens.
> JEUDI 05 MAI 2022
Les travaux de restauration hydromorphologique du Foron du Chablais Genevois ont été inaugurés le 28 avril 2022,