Version imprimable Lien
Oxyane
> mardi 14 décembre 2021

Les agroressources, débouchés prometteurs pour les exploitants

Avant de lancer la culture de plantes non alimentaires, les agriculteurs du groupement Oxyane veulent être incollables sur ces fibres végétales appréciées du secteur de la construction. Une étude subventionnée par l’agence de l’eau devrait les aider à faire les bons choix. Le point avec Damien Ferrand, responsable Agronomie et innovation chez Oxyane.

Le problème

Groupe coopératif agricole et agroalimentaire rhônalpin, Oxyane souhaite intégrer une activité dédiée aux bioressources afin de trouver de nouveaux relais de croissance. "La culture de chanvre, miscanthus, lin fibre ou encore du roseau est encore peu développée dans nos exploitations, malgré des débouchés prometteurs dans le secteur de la construction, explique Damien Ferrand, responsable Développement agricole chez Oxyane. Avant d’investir dans de nouveaux outils de production, nous devons déterminer les espèces adaptées à notre sol, en fonction des besoins du bâtiment et de leurs intérêts agricoles".

La solution

Au sein de la coopérative, un groupe de travail piloté par un prestataire extérieur s’est lancé dans une étude de sourcing des agroressources existantes. Une dizaine d’espèces sont ciblées pour lesquelles les techniques de production, ainsi que les inconvénients d’exploitation sont passés au crible, avec l’aide de l’Insa de Lyon et de l’Isara. "L’aspect du bénéfice environnemental entre en jeu, notamment dans la protection de nos zones de captages prioritaires et la lutte contre les pesticides, précise Damien Ferrand. Par exemple, le miscanthus limite l’érosion des sols et nécessite très peu d’intrants ".

Les objectifs

Les premières préconisations sont attendues dans le courant du premier semestre. Les tests techniques suivront dans la foulée avec l’implantation des espèces sélectionnées. "Nous sommes prêts à produire à condition de nous garantir un flux et une rentabilité", indique le responsable Développement agricole. Des partenariats industriels sont d’ores et déjà noués pour produire des blocs biosourcés à partir de la future récolte d’Oxyane.

OXYANE

Pusignan (Rhône)
CA : 630 M€
Effectif : 7 000 agriculteurs coopérateurs - 1 929 collaborateurs