Version imprimable Lien
Inauguration travaux Romanche 7 10 2021
> vendredi 08 octobre 2021

La renaturation de la moyenne Romanche est en route !

Ces travaux ont été lancés officiellement le 7 octobre 2021, en présence de Marie-Noëlle Battistel, députée de la 4ème circonscription de l’Isère, Laurent Roy, Directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et Laurent Pérotin, Directeur d’EDF Hydro Alpes.

Après l’inauguration et la mise en service de la nouvelle centrale hydroélectrique de Gavet, qui augmente de 40% la production d’énergie propre et renouvelable issue de la Romanche, les projets de déconstruction des anciennes usines et de renaturation de la vallée prennent la relève.

En sa qualité d’industriel responsable, EDF s’est engagé à restaurer à l’état naturel 4 hectares terrestres et 1 hectare de zone aquatique pour redonner à cette vallée au passé industriel fort, un nouveau visage.

Suite à la mise en service en octobre 2020 de la nouvelle centrale de Gavet, les anciennes installations hydroélectriques de la vallée de la Romanche ont été mises définitivement à l’arrêt. Depuis, EDF a lancé le Projet Moyenne Romanche qui a deux objectifs majeurs : la restitution de la continuité écologique de la rivière en déconstruisant les aménagements inutilisés, dans le respect de la stabilité du lit de la Romanche, et la renaturation de la majorité des sites.

C’est la première fois qu’EDF engage une opération de déconstruction à l’issue de la mise en service d’un nouvel aménagement. Ce Projet Moyenne Romanche, EDF l’a préparé pendant une dizaine d’années, en concertation avec les collectivités, acteurs et habitants du territoire.

L’événement organisé le jeudi 7 octobre a lancé officiellement le début de la déconstruction des 5 barrages qui traversaient la rivière depuis le début du 20e siècle.

> Lire le communiqué de presse

Lire aussi...

> VENDREDI 27 AOÛT 2021
Une enquête sur le "désir de nature" après le premier confinement.
> JEUDI 19 AOÛT 2021
Second épisode d'une série de 3 films sur les captages prioritaires.