Version imprimable Lien
Soirée de l'eau CLE Drac-Romanche
> jeudi 23 septembre 2021

CLE Drac-Romanche : une première Soirée de l’Eau réussie

La gestion de l’eau potable intéresse particulièrement les élus des communes rurales et de montagne qui, pour la plupart, gèrent la compétence en régie. Aussi l’Oisans, le Trièves, la Matheysine, étaient très représentés parmi les quelque 80 personnes qui se sont réunies le 2 septembre 2021 à Vizille pour la Soirée de l’Eau de la CLE Drac-Romanche, dans le respect des contraintes sanitaires en vigueur.

Après une introduction de la présidente Marie-Noëlle Battistel, les intervenants ont dressé un panorama complet des enjeux de la gestion de l’eau potable. Les représentants de l’Agence régionale de santé et de la DDT ont détaillé le cadre réglementaire et notamment SISPEA, un outil de collecte d’indicateurs sur la gestion du service dont le remplissage est indispensable pour obtenir des aides publiques.

La secrétaire générale de la CLE Aurélie Campoy et le chargé de mission Romain Tartreau ont rappelé que le SAGE fait une large place à la préservation et à la sécurisation de la ressource en eau potable (plus de 550 captages et 4 nappes d’intérêt stratégique pour les 450 000 habitants du territoire et pour les générations futures. Ils ont également souligné l’importance de la prise en compte de l’eau potable dans les documents d’urbanisme.

Gilles Strappazzon, maire de Saint-Barthélemy-de-Séchilienne et conseiller départemental, a argumenté l’intérêt d’un schéma directeur d’alimentation en eau potable pour mieux connaitre son patrimoine, avoir un programme d’action et évaluer l’impact sur le prix de l’eau. Jean-Luc Garnier, maire de Saint-Laurent-en-Beaumont, a quant à lui évoqué la procédure de protection de captage dans toute sa complexité. Maryse Barthélémi, maire de La Valette, a ensuite présenté le SIVOM du Valbonnais-Beaumont qui met en commun des moyens au service de ses 12 communes adhérentes et de 4 communes extérieures tout en leur laissant la maîtrise de la ressource et de sa facturation.

Pour finir, David Trautmann a fait le point sur les financements publics mobilisables auprès de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, tandis que l’accompagnement du département de l’Isère (financements et assistance technique aux communes) était présenté par Stéphanie Crouzet et Fabien Mulyk, maire de Corps et vice-président à l’eau du département.

Après cette première édition réussie, d’autres Soirées de l’Eau devraient suivre au rythme de trois manifestations par an, a annoncé la présidente.

À propos de la CLÉ Drac-Romanche :

La CLÉ a pour mission l’élaboration et la mise en œuvre du Schéma d’Aménagement et de Gestion des eaux (SAGE) Drac-Romanche. Elle joue également pour les acteurs de l’eau du territoire un rôle d’information, de médiation et de concertation. Elle compte 62 membres répartis en trois collèges : élus, services de l’État et usagers de l’eau (producteurs d’énergie hydroélectrique, pêcheurs, agriculteurs, associations de protection de l’environnement, industriels utilisateurs d’eau, pratiquants de sports d’eau vive, domaines skiables... Sa présidente Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère, est entourée de 9 vice-présidents ambassadeurs de leurs territoires.

À propos du SAGE :

Le SAGE fixe les objectifs d'utilisation, de valorisation et de protection des ressources en eau et des milieux aquatiques à l’échelle de son périmètre : 117 communes où vivent 350 000 habitants,réparties sur 2500 km2, 3 départements (Isère, Savoie, Hautes-Alpes et 2 régions. Approuvé en 2007 puis révisé en 2018, le SAGE compte 157 dispositions pour préserver durablement la ressource en eau d’ici 2030.

Le plan d’actions du SAGE : plus de 403 millions d’euros sur 6 ans (2019-2024), décliné en 7 enjeux :

  • Enjeu 1. Améliorer la qualité de l’eau
  • Enjeu 2. Améliorer le partage de la ressource
  • Enjeu 3. Préserver et sécuriser la ressource en eau potable
  • Enjeu 4. Préserver les milieux aquatiques et organiser la fréquentation
  • Enjeu 5. Prévenir et gérer les inondations
  • Enjeu 6. Prendre en compte l’eau dans l’aménagement du territoire
  • Enjeu 7. Éviter la mal-adaptation du territoire au changement climatique

Lire aussi...