Version imprimable Lien
Sur la photo, de droite à gauche :

Michel Delmas, président du CEN Savoie ; Laurent Roy, agence de l'eau ; Martine Berthet, sénatrice de Savoie ; Marie-Claire Barbier, maire de Chindrieux ; Pascal Bolot, préfet de Savoie ; Marie-Pierre Montoro-Sadoux, vice -présidente à la Région AuRA ; Daniel Clerc, maire de Motz ; Yves Husson, maire de Chanas ; Jean-Pierre Savioz-Fouillet, maire de Vions ; Hervé Gaymard, président du département de la Savoie.
> mardi 07 septembre 2021

Inauguration de la restauration du marais de Chautagne

Le 3 septembre dernier, Marie-Claire Barbier, maire de Chindrieux, et Michel Delmas, président du Conservatoire d’espaces naturels de Savoie ont inauguré les travaux de restauration hydrique du marais de Chautagne en Savoie. L'aboutissement de plusieurs années d’études, d’expérimentations et de concertation, couronnées par l'obtention du spécial "Milieux humides" du prix national du génie écologique en 2020.

Contribuer à restaurer un fonctionnement optimal de la plus vaste zone humide de Savoie, tout en y maintenant des usages agricoles adaptés : telle est l’ambition du projet porté par la Commune de Chindrieux et le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie (CEN Savoie) sur une parcelle de 60 ha anciennement cultivée en maïs.

Le marais de Chautagne a en effet subi de profondes modifications d’alimentation en eau depuis la fin du XIXème siècle (création d’un réseau de plusieurs centaines de kilomètres de fossés de drainage, endiguement et aménagement du Rhône pour la production hydroélectrique), responsables d’un assèchement global du marais. Afin de stopper ce processus, le CEN et la commune de Chindrieux ont engagé des travaux de grande ampleur.
Impliquant une évolution des pratiques sur le territoire, une large concertation a été nécessaire afin de partager avec les acteurs locaux les enjeux d’un tel projet de restauration. De 2016 à 2018, échanges et réunions se sont ainsi succédés afin de trouver un consensus. En parallèle, de nombreuses études ont été conduites pour comprendre le fonctionnement de cette parcelle, établir un diagnostic et définir les modalités techniques de la restauration.
Réalisés entre 2019 et 2020, les travaux ont consisté à décaper le sol jusqu’à une quinzaine de centimètres de profondeur maximum sur une vingtaine d’hectares environ, afin de combler les fossés. 2,5 ha de milieux aquatiques ont également été créés pour obtenir la quantité de matériaux suffisante à leur comblement total.

À la suite de ces terrassements, la parcelle a été ensemencée dans l’objectif notamment de reconstituer une prairie humide diversifiée, qui sera principalement valorisée par de la fauche et/ou du pâturage. D’autres formes de valorisation agricole, compatibles avec les conditions du milieu, sont également expérimentées.

Au contraire d’un projet de "mise sous cloche" excluant toute activité économique, l’ambition des partenaires est en effet de trouver une adéquation entre les besoins agricoles et la préservation à long terme de milieux naturels utiles à la société : déjà en 2021, la production de foin sera valorisée pour les élevages du territoire.

Une attention particulière a été portée à une démarche d’éco-conception et de limitation des impacts de ce projet :

  • équilibre des matériaux (pas d’apport extérieur ni d’export) ;
  • maintien de milieux refuges pour la faune pendant les travaux (bosquets, buissons, cours d’eau de ceinture) ;
  • provenance des végétaux :

- boutures prélevées localement et plants labellisés « Végétal local » ;
- ensemencement sur 25 ha avec des graines sauvages récoltées dans les prairies naturelles voisines.

pele mele chautagne

 

Cette opération exemplaire, qui permettra de préserver une nappe stratégique pour l’eau potable et d’atténuer les effets du changement climatique, a bénéficié du soutien financier de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse (à hauteur de 50%), de l’Union européenne (via le FEDER) et du Département de la Savoie.

 

Sur la photo, de droite à gauche :

Michel Delmas, président du CEN Savoie ; Laurent Roy, agence de l'eau ; Martine Berthet, sénatrice de Savoie ; Marie-Claire Barbier, maire de Chindrieux ; Pascal Bolot, préfet de Savoie ; Marie-Pierre Montoro-Sadoux, vice -présidente à la Région AuRA ; Daniel Clerc, maire de Motz ; Yves Husson, maire de Chanas ; Jean-Pierre Savioz-Fouillet, maire de Vions ; Hervé Gaymard, président du département de la Savoie.

 

Lire aussi...

> JEUDI 08 JUILLET 2021
[Vidéo] L'état des lieux et du diagnostic pour le Schéma Directeur d’Aménagement du Bassin du Mono.
> JEUDI 08 JUILLET 2021
Objectif pour le SIEPEL (69) et la 3CM (01) : assurer un secours mutuel de leur alimentation.
> JEUDI 01 JUILLET 2021
Camille Crosnier (La Terre au carré - France Inter) consacre sa chronique à la désimperméabilisation des cours d'école.