Version imprimable Lien
vueetang de thau web
> vendredi 02 juillet 2021

Voyage au cœur des eaux souterraines de l’hydrosystème de Thau

Projet de recherche consacré aux eaux souterraines du territoire de Thau, Dem’eaux Thau vise à caractériser la géologie, l’hydrogéologie et la géochimie de cette nappe. Objectifs : comprendre son fonctionnement et se familiariser avec le phénomène d’inversac.

À plusieurs reprises, la nappe karstique de la presqu’île de Balaruc-les-Bains a subi une intrusion d’eau saumâtre au niveau de la source sous-marine de la Vise située dans la lagune de Thau. De plus en plus fréquent, ce phénomène appelé inversac impacte fortement la qualité de l’eau entraînant la fermeture de captages d’eau potable et menaçant les activités de la première station thermale de France. "Au début du projet, nous ne possédions que peu d’informations sur cet événement et, d’une manière générale, sur le fonctionnement de cet aquifère karstique. Nous ne savions pas vraiment la quantité d’eau souterraine qui arrivait à la Vise, ni précisément comment les inversacs se déclenchaient, indique Claudine Lamotte, chef de projet au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Autant d’interrogations que nous souhaitons lever via l’étude Dem’eaux Thau ". 

Lancé en 2017, ce projet de recherche vise à caractériser les eaux souterraines du bassin de Thau afin de développer un outil de gestion à l’échelle régionale. Pour la première fois et depuis le 28 novembre dernier à 9h40, il permet aussi de suivre en direct un inversac, au niveau de la presqu’île de Balaruc-les-Bains. "L’acquisition des données s’effectue en temps réel, précise Claudine Lamotte. Nous avons équipé la source de la Vise d’instruments de mesures de débits, de température et de différents paramètres décrivant la qualité de l’eau. En plus, nous avons réalisé trois forages selon le procédé dit de flûte de pan, ce qui permet d’observer la nappe à des profondeurs différentes afin d’acquérir un maximum d’informations". Le suivi mis en place et les données ainsi récoltées fournissent des informations précieuses pour le calage du modèle hydrogéologique 3D, en cours de réalisation, destiné à reproduire le fonctionnement des eaux souterraines, à comprendre le phénomène d’inversac et pourquoi pas, à le prévenir. Dès l’année prochaine, ce démonstrateur testera différents scénarios de gestion de la ressource en fonction des conditions climatiques, à court et moyen terme, ainsi qu’en fonction de scénarios de prélèvements.
Le projet Dem’eaux Thau bénéficie d’un financement de l’agence de l’eau, de l’Etat, de la Région Occitanie, de l’Union Européenne (Feder), de Montpellier Méditerranée Métropole, de la Ville de Balaruc-les-Bains et du Syndicat mixte du bassin de Thau, ainsi que des partenaires scientifiques.

 

Lire aussi...

> JEUDI 08 JUILLET 2021
[Vidéo] L'état des lieux et du diagnostic pour le Schéma Directeur d’Aménagement du Bassin du Mono.
> JEUDI 08 JUILLET 2021
Objectif pour le SIEPEL (69) et la 3CM (01) : assurer un secours mutuel de leur alimentation.
> JEUDI 01 JUILLET 2021
Camille Crosnier (La Terre au carré - France Inter) consacre sa chronique à la désimperméabilisation des cours d'école.
> MERCREDI 12 MAI 2021
Elle permettra le remplissage et le rinçage des pulvérisateurs de façon sécurisée sur les périmètres de captages prioritaires.