Version imprimable Lien
clemenceau avant apres
> mardi 22 juin 2021

Désimperméabilisation des sols : du vert à l'école Clémenceau de Grenoble

Dans le cadre de l’appel à projets « Aménager un coin de verdure pour la pluie » lancé par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse au printemps 2020, Grenoble a été l’une des premières villes à engager un projet ambitieux, à travers l’aménagement des trois cours de l’école Clémenceau.

Initialement, les cours étaient constituées intégralement de revêtements imperméables en bitume et de quelques arbres disséminés autour des cours. Après une phase importante de concertation et de mise en commun des idées, envies et besoins de l’ensemble des acteurs de l’école (enseignants, élèves, élus, parents d’élèves, agents d’entretien…), une esquisse des « nouvelles cours d’écoles » a vu le jour et a été présentée et validée collectivement.

Les cours d’écoles ont été profondément transformées afin de permettre l’infiltration des eaux de pluie de la quasi-totalité des cours et d’une partie des eaux de toitures sur le site, dans un jardin de pluie. Par ailleurs, une grande partie des surfaces actuellement en enrobé a été décapée et remplacée par des zones enherbées, des potagers, des surfaces type paillage de bois sur les aires de jeux et des massifs d’arbustes laissant infiltrer l’eau de pluie.

En complément, dans le but de rendre la cour plus agréable, pendant l’été notamment, et limiter les îlots de chaleur, 26 arbres ont été plantés, qui permettront à terme d’augmenter considérablement les zones ombragées et de conserver de la fraicheur. Le projet prévoit un lieu équipé de panneaux pédagogiques avec vue sur le jardin de pluie pour venir faire des observations. Celui-ci, ainsi que le potager arrosé avec les eaux de pluies récupérées, seront utilisés comme de véritables outils pédagogiques et permettront aux enfants de mieux comprendre le fonctionnement des aménagements, la problématique de l’imperméabilisation des sols et l’intérêt pour les nappes souterraines d’infiltrer au maximum les eaux de pluie au plus près de l’endroit où elles tombent. Les travaux sont aujourd’hui terminés, hormis quelques arbres qui restent à planter.

La subvention décidée en juin 2020 par l’agence de l'eau pour cet aménagement s’élève à 186 787 €.