Version imprimable Lien
les aides de l'agence de l'eau en 2020
> vendredi 22 janvier 2021

Le chiffre : 373,1 millions d’euros investis par l’agence de l’eau en 2020

En 2020, l’agence de l’eau a financé 3 383 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Rhône-Méditerranée et Corse. Elle s’est fortement mobilisée pour soutenir les investissements en faveur de l’eau et de la biodiversité, freinés par la crise sanitaire. Son appel à projets "Rebond Eau Biodiversité Climat 2020-2021", a ainsi déjà permis d’engager 89,3 millions d’euros dans les territoires de Rhône-Méditerranée et de Corse, soit près de la moitié de l’enveloppe de 180 M€ prévue pour cette accélération de la transition écologique.

Les chiffres clés de l’année 2020 dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse

59 % des aides (219,9 M€) sont attribués aux opérations d’amélioration de l’eau potable et de l’assainissement, portées par les collectivités, avec :
- 110,4 M€ pour l’eau potable, dont 96,5 M€ pour rénover les infrastructures (réseaux essentiellement) ou sécuriser l’approvisionnement,
- 109,5 M€ pour réduire les rejets d’eaux usées, dont 60,5 M€ pour améliorer leur collecte, notamment par temps de pluie (38 M€, dont 8,5 M€ pour déconnecter les eaux pluviales du réseau d’assainissement et les infiltrer) et 49 M€ pour les traiter, dont 30,4 M€ consacrés à la gestion des boues d’épuration (23,1 M€ pour leur valorisation en biogaz et 7,3 M€ pour leur hygiénisation préalable à tout épandage, en conséquence de la crise sanitaire).
En 2020, la part des aides octroyée aux communes en zone de revitalisation rurale (ZRR) pour la mise à niveau de leurs infrastructures s’élève à 54,6 M€ (sur les 219,9 M€ d’aides), dont 40,9 M€ pour l’eau potable et 13,7 M€ pour l’assainissement.

14 % des aides (52,3 M€) bénéficient aux milieux aquatiques, pour restaurer le fonctionnement naturel des cours d’eau (24,5 M€), soutenir la reconquête de la biodiversité dans le cadre de l’appel à projets lancé en 2020 (6,7 M€), préserver les zones humides (4,9 M€) et animer les actions à conduire (11,8 M€).

12 % des aides (43,9 M€) vont à la réduction des pollutions d’origine agricole, dont la quasi-totalité (41,7 M€) attribuée à l'agence de services et de paiement (ASP) en cofinancement du Fond européen agricole pour le développement rural (FEADER), pour le versement d’aides directes aux agriculteurs qui modifient leurs pratiques sur des territoires prioritaires pour la restauration de la qualité de l’eau (pesticides, nitrates, aires d’alimentation de captage) dont 29,8 M€ d’aides pour la conversion à l’agriculture biologique (dont 8,1 M€ supplémentaires dégagés au titre du plan de Rebond de l'agence de l'eau suite à la crise sanitaire COVID 19).

9 % des aides (34,4 M€) visent une meilleure gestion quantitative de la ressource, dont 22,4 M€ pour économiser l’eau en réparant les fuites sur les réseaux d’eau potable (14,2 M€) ou en modernisant les systèmes d’irrigation agricole (8,2 M€), et 6,1 M€ pour réduire les prélèvements dans des ressources déficitaires en y substituant des prélèvements dans des ressources moins tendues.

> Lire le communiqué de presse complet

 

Lire aussi...

> MARDI 23 FÉVRIER 2021
La CLE de la vallée de la Bourbre s'est réunie en présence de Caroline Gadou, sous-préfète de La Tour-du-Pin.
> LUNDI 15 FÉVRIER 2021
Le comité de bassin de Corse et le Préfet coordonnateur du bassin de Corse organisent une consultation du public.
> MARDI 02 FÉVRIER 2021
Un rapport de l'agence de l'eau sur les fonctions hydrologiques, biogéochimiques et biologiques des zones humides.
> VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2020
Le montant global des opérations s’élève à 9,6 millions d’euros.