Version imprimable Lien
Le Risse
> mercredi 13 janvier 2021

Arve : le SM3A lance des études sur les têtes de bassins versants de cours d’eau

Une étude quantitative réalisée en 2014 dans le cadre de l’élaboration du Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) de l’Arve a permis de montrer que de nombreux sous-bassins versants sont sous tension quantitative. Dans ces secteurs, les milieux aquatiques sont confrontés à des déficits d’eau chroniques (assecs annuels notamment).

L’évolution du territoire et le changement climatique entraînent des transformations importantes qui impactent déjà actuellement, ou impacteront davantage les milieux dans les prochaines années. Les têtes de bassins versants présentent donc à ce jour un déficit de connaissances pour estimer de façon fine l'impact des prélèvements sur les milieux et définir si besoin des leviers d'action à mettre en œuvre pour y remédier.

La commission locale de l’eau (CLE) du SAGE Arve a ainsi déterminé en décembre 2019, dans une démarche concertée, les bassins versants sur lesquels des études complémentaires devaient être menées. Le Syndicat Mixte d’Aménagement de l’Arve et de ses affluents (SM3A) a ensuite lancé une étude sur ces territoires.

Les têtes de bassins versants retenues par la CLE du 02 décembre 2019 sont :

  • le sous-secteur du Borne amont (avec le Chinaillon) ;
  • le bassin versant du Foron de Mieussy ;
  • le bassin versant du Foron de Taninges (avec l’Arpettaz) ;
  • le bassin versant du Risse

Ces études, qui ont débuté en 2020 et se dérouleront jusqu'en 2022, devraient aboutir à l’élaboration de plans d’actions locaux. Ces études s’accompagneront de la réalisation de suivis hydrologiques via des jaugeages (suivi ponctuel) et par l’équipement en stations hydrométriques (suivi pérenne).

Lire aussi...

> MARDI 22 JUIN 2021
Grenoble a été l’une des premières villes à engager un projet ambitieux en la matière.
> LUNDI 21 JUIN 2021
L'action s’inscrit dans la Plan Climat Air Energie Territorial de la communauté de communes.
> LUNDI 07 JUIN 2021
Elle prévoit l’installation cumulée de 2400 m de nouvelles canalisations. Une opération France Relance.