Version imprimable Lien
20201006 visite terrain dans la ville web
> mardi 06 octobre 2020

Un projet citoyen autour de la renaturation de la Soulondres au cœur de Lodève

L’agence de l’eau a réuni ce jour les acteurs du territoire pour une visite de terrain consacrée à la découverte du projet de renaturation de la Soulondres, une rivière qui traverse la ville de Lodève et s’y jette dans la Lergue. Cette traversée est l’une des zones les plus altérées et artificialisées de la rivière, à l’inverse de l’amont qui est considéré comme un réservoir de biodiversité.

L’objectif de continuité écologique entre ces deux zones est au cœur de ce projet porté par la Communauté de communes Lodévois & Larzac et qui associe largement la ville de Lodève, les associations locales et les habitants.

L’appauvrissement de la biodiversité est une réalité et un enjeu majeur pour la pérennité de nos sociétés, tout autant que le changement climatique. En France métropolitaine, 32% des oiseaux nicheurs et 23 % des amphibiens sont menacés d’extinction. Des solutions existent pour inverser la tendance. Elles peuvent bénéficier de financements de l’agence de l’eau qui porte une politique ambitieuse de restauration de la biodiversité. Depuis plusieurs années, l’agence contribue ainsi à préserver les habitats et les continuités écologiques pour une large diversité d’espèces. Elle a récemment élargi son périmètre d’action aux "trames turquoises", c’est-à-dire aux espèces dont le cycle de vie dépend à la fois des milieux aquatiques et humides (trame bleue) et de milieux terrestres plus secs (trame verte) comme les amphibiens, papillons, libellules, certains mammifères et oiseaux. Il s’agit de favoriser leurs habitats, déplacements, leur reproduction et leur survie dans l’eau et hors de l’eau. L’agence de l’eau finance ces actions pour la biodiversité dans le cadre de son programme d’intervention et plus particulièrement via des appels à projets qui vont mobiliser 55 millions d’euros sur la période 2019-2024. En 2019, elle a financé 37 projets pour 3,3 M€, en 2020, 52 projets pour 7,5 M€ et elle prévoit une augmentation de ses investissements de 10 M€ supplémentaires dans le cadre de son prochain appel à projets 2021.

 L’agence de l’eau s’inscrit ainsi dans la trajectoire du plan de relance du gouvernement en augmentant son enveloppe de financement pour les opérations en faveur des continuités écologiques et de la biodiversité.

« Nous avons une responsabilité forte pour enrayer l’érosion de la biodiversité, souligne Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau, car nous en sommes les auteurs par notre emprise physique sur les espaces naturels, la surexploitation des ressources, les rejets de substances toxiques dans les milieux, l’introduction d’espèces exotiques envahissantes et le dérèglement climatique dû aux activités humaines. Nous n’avons pas d’autres choix que d’agir collectivement car la biodiversité, c’est notre assurance-vie. La renaturation de la Soulondres dans sa traversée de Lodève est un projet original qui mèle technicité, car les aménagements en milieu urbain, avec toutes les contraintes que cela suppose, sont souvent plus compliqués, et une très forte volonté de concertation locale. C’est l’un des projets de ce genre les plus aboutis que l’agence de l’eau accompagne. »

Une continuité écologique dans la ville et sur environ 11 km

La visite de terrain était consacrée à la découverte de secteurs déjà restaurés le long de la Soulondres, comme par exemple l’aménagement d’un seuil en rivière, et des projets de renaturation à venir. Portée par la Communauté de communes Lodévois & Larzac, l’opération de restauration de la continuité écologique entre l’amont et l’aval de la rivière a été retenue dans le cadre de l’appel à projets "Eau et biodiversité" 2019 de l’agence de l’eau.

La collectivité et les associations locales ont décidé de retrouver un lien social entre les habitants et le cours d’eau, et de favoriser l’implantation d’essences locales avec un aménagement doux des berges, tout en préservant la biodiversité.

L’agence de l’eau accompagne la densification et la diversification de la ripisylve par la plantation d'espèces arborées, d'espèces arbustives, la renaturation de la berge de Saint Martin au niveau du hameau de Saint Martin ainsi que des acquisitions foncières en bord de cours d’eau. Au total, il est prévu d’aménager plus de 5 km de rivière en amont de la confluence avec la Lergue et de préserver les 6 km de la tête de bassin versant.

Ces travaux s’accompagnent d’un volet communication et animation, avec une exposition photos, de la sensibilisation contre les déchets en rivière, et la création d'une application mobile "découvrir la biodiversité sur la Soulondres" avec l’affichage des sentiers découvertes et des stations d'observation. Des études et suivis permettront de rendre compte des gains de ce projet sur la biodiversité.

Pour Arnaud le Beuze, directeur du service eau, rivières et assainissement à la Communauté de communes Lodévois & Larzac, "l’objectif de la démarche est de constituer une continuité écologique dans la ville autour d’une trame verte et bleue grâce à différents aménagements, et de multiplier les actions de sensibilisation afin de mieux protéger le cours d’eau. Des plantations d’arbres et des cheminenements piétons sont ainsi prévus le long des berges. Des espaces en berge et en proximité de berge font actuellement l’objet d’une concertation citoyenne durant 3 mois pour définir leur aménagement. Il est important que les Lodèvois s’approprient leur rivière, la faune et la flore, en coeur de ville et au delà jusqu’à Campeyroux."

Lire aussi...

> MARDI 29 SEPTEMBRE 2020
Inauguration de la nouvelle station d’épuration intercommunale de Raissac Villedaigne.
> LUNDI 21 SEPTEMBRE 2020
Une visite de terrain consacrée à l’amélioration des fonctionnalités écologiques du Marais de Saône.
> LUNDI 17 AOÛT 2020
Une restauration des fonctionnalités écologiques au sein de 800 hectares de zones humides.
> JEUDI 13 AOÛT 2020
Un projet de restauration retenu dans le cadre de l'appel à projets "eau et biodiversité 2019".