Version imprimable Lien
Visite dans un vignoble bio
> vendredi 18 septembre 2020

Première étape réussie pour le "Marathon de la biodiversité" dans le Beaujolais

Frédéric Pronchéry, vice-président de la Communauté de Communes Saône-Beaujolais (CCSB) et Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse ont réuni les acteurs du territoire lors d’une visite de terrain consacrée à la découverte de l’opération "Marathon de la biodiversité" qui a déjà permis de planter 22 km de haies et de créer ou restaurer une dizaine de mares, constituant ainsi un réseau bocager propice au maintien de la biodiversité.

Cette opération illustre parfaitement l’une des mesures phares du plan national "France relance" qui prévoit de planter 7000 km de haies d’ici 2022.
L’appauvrissement de la biodiversité est une réalité et un enjeu majeur pour la pérennité de nos sociétés, tout autant que le changement climatique. Déjà 20 % d’oiseaux ont disparu des milieux agricoles entre 2020 et 2018, et 23 % des amphibiens sont menacés d’extinction. Les solutions existent pour inverser la tendance. Elles peuvent bénéficier de financements de l’agence de l’eau qui porte une politique ambitieuse de restauration de la biodiversité. Depuis plusieurs années, l’agence préserve les habitats et les continuités écologiques pour une large diversité d’espèces. Elle a récemment élargi son périmètre d’action aux trames turquoises, c’est-à-dire aux espèces connectées aux milieux aquatiques (trame bleue) où l’on retrouve des espèces qui migrent vers des milieux plus secs (trames vertes) comme les amphibiens, papillons, libellules, certains mammifères et oiseaux. Il s’agit de favoriser leurs habitats, déplacements, leur reproduction et leur survie dans l’eau et hors de l’eau. L’agence de l’eau finance ces actions pour la biodiversité dans le cadre de son programme d’intervention et plus particulièrement d’appels à projets qui vont mobiliser 55 millions d’euros sur la période 2019-2024. En 2019, elle a financé 37 projets pour 3,3 M€, en 2020, 52 projets pour 7,5 M€ et elle prévoit une augmentation de ses investissements de 10 M€ supplémentaires dans le cadre de son prochain appel à projets 2021.
L’agence de l’eau s’inscrit ainsi dans la trajectoire du plan de relance national en augmentant son enveloppe de financement pour les opérations en faveur des continuités écologiques et de la biodiversité.

« Nous avons une responsabilité forte pour enrayer l’érosion de la biodiversité, souligne Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau, car nous en sommes les auteurs. Le marathon de la biodiversité de la CCSB est l’un des plus audacieux que l’agence de l’eau a soutenu jusqu’à présent. Ce projet fait écho au plan national France Relance, au titre duquel les agences de l’eau vont recevoir des crédits spécifiques de l’Etat pour soutenir à un rythme accéléré les actions en faveur de l’eau et des milieux naturels. »

Un marathon de 42 km de haies et de 42 mares dans le Beaujolais

La visite de terrain était consacrée au projet emblématique de la Communauté de Communes Saône-Beaujolais (CCSB) intitulé "Marathon de la biodiversité", financé par l’agence de l’eau en 2017. L’objectif de l’opération est de planter 42 km de haies en bordure de vignobles, de prairies et de la Saône et de restaurer ou créer 42 mares à l’échelle du territoire intercommunal qui compte 35 communes.
A ce jour, la CCSB a déjà créé 22 km de haies, restaurés 7 mares et créé 5 autres. Et les résultats ne se font pas attendre ! A Monsols, la mare créée en novembre dernier accueille désormais tritons, grenouilles, crapauds, couleuvres helvétiques mais également libellules déprimées, Iris des marais, divers carex et joncs en pourtour... Un joli score pour cette opération dont le succès trouve son origine dans la mobilisation de multiples acteurs du territoire tels que les associations locales Arthropologia, la Ligue pour la protection des oiseaux du Rhône, la fédération départementale des chasseurs du Rhône et de la Métropole de Lyon, France Nature Environnement Rhône, des agriculteurs installés sur le territoire… La CCSB poursuit son challenge avec la réalisation d’une nouvelle tranche de travaux sur les sites définis comme prioritaires lors de la phase de cartographie, sur les terrains publics et naturels.
Pour Frédéric Pronchéry, vice-président de la CCSB, « le marathon de la biodiversité est un succès et une note d’optimisme à plusieurs titres. Outre l’ampleur du linéaire de plantation et des mares restaurées ou créées sur un temps très court, c’est également l’exemplarité du travail de concertation qui réunit associations naturalistes, chasseurs, monde agricole, collectivités et citoyens. Le Marathon de la biodiversité a eu un effet boule de neige sur le territoire. Les premières plantations de haies sur la colline de Brouilly, le bouche-à-oreille et l’accompagnement « clé en main » de la CCSB ont engendré un vrai engouement pour le projet. Ce modèle a nécessité la réalisation d’un diagnostic et d’un plan d’actions et la volonté de l’agence de l’eau était que la méthodologie soit réplicable sur l’ensemble du bassin Rhône-Méditerranée. Nous avons tous ainsi la possibilité d’influer directement sur la biodiversité qui a de multiples bénéfices ».

Le Marathon de la biodiversité élargi au bassin Rhône-Méditerranée

Suite au succès de l’opération initiée par la CCSB, l’agence de l’eau souhaite démultiplier la démarche. Elle invite d’autres collectivités à prendre le relais en lançant à l’échelle du bassin Rhône-Méditerranée l’opération « Marathon de la biodiversité » afin de restaurer la biodiversité liée aux espaces agricoles. Elle apportera 70 % d’aide aux collectivités dans le cadre de son appel à projets annuel "Eau et biodiversité" qui démarre le 1er novembre 2020.
D’autres collectivités telles que la Plaine de l’Ain ou Valence-Romans agglomération sont déjà dans les startings-blocks pour entrer dans la course en recréant un réseau de mares et de haies sur leur territoire.

 

Lire aussi...

> MARDI 29 SEPTEMBRE 2020
Inauguration de la nouvelle station d’épuration intercommunale de Raissac Villedaigne.
> MERCREDI 23 SEPTEMBRE 2020
La biodiversité expliquée aux enfants et aux ados.
> LUNDI 21 SEPTEMBRE 2020
Une visite de terrain consacrée à l’amélioration des fonctionnalités écologiques du Marais de Saône.
> LUNDI 17 AOÛT 2020
Une restauration des fonctionnalités écologiques au sein de 800 hectares de zones humides.