Version imprimable Lien
Lac de Carcès
> jeudi 20 août 2020

Var : plus de 2 millions de m3 d’eau économisés !

2025 en ligne de mire pour la fin du Plan de gestion de la ressource en eau Caramy-Issole. Objectif : lutter contre les déficits quantitatifs grâce à une meilleure gestion. Un protocole de réduction des prélèvements et d’optimisation des usages est acté, intégrant des actions sur l’ensemble du bassin versant.

À horizon 2025, 2,3 millions de m3 seront potentiellement économisés en période d’étiage, entre juillet et septembre, à l’échelle du bassin versant de Caramy-Issole. Cette ambition du nouveau Plan de gestion de la ressource en eau (PGRE) Caramy-Issole a été posée en mars dernier grâce à un document de planification qui entend apporter des solutions au déficit en eau constaté sur certaines périodes de l’année en raison d’épisodes de sécheresses répétées et de prélèvements excessifs pour l’eau potable et l’irrigation. "Nous souhaitons mieux organiser le partage de l’eau et mettre en œuvre les actions permettant de restaurer l’équilibre quantitatif de la ressource grâce à une meilleure gestion de l’eau, qu’elle soit superficielle ou souterraine", explique Jacques Paul, vice-président du syndicat mixte de l’Argens et président du Comité de rivière Caramy-Issole.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, 29 actions ont été décidées. 37 % d’entre elles conduisent directement à une économie d’eau. Elles portent principalement sur l’application des débits réservés nécessaires à la vie aquatique, sur la révision des autorisations de prélèvement des canaux d’irrigation, l’amélioration des rendements des réseaux d’eau potable, la modernisation des canaux d’irrigation, la recherche et la mise en service de ressources de substitution. "Nous avons d’ores et déjà acté avec nos partenaires, notamment Métropole Toulon Provence Méditerranée, un protocole prévoyant une réduction des prélèvements sur la retenue de Carcès utilisée pour l’alimentation en eau potable, grâce à la mise en exploitation de la source Saint-Antoine", précise le vice-président. Les autres mesures envisagées ciblent principalement le respect de la réglementation et l’amélioration des connaissances. Régulièrement, des comités techniques annuels seront organisés pour établir des bilans d’étape et un suivi quantitatif de la ressource en eau.

> Question à Gilles Vincent, Vice-président de Toulon Provence Méditerranée en charge de l'environnement

 

Lire aussi...

> LUNDI 17 AOÛT 2020
L’école internationale Antonia a répondu à l’appel à projets de l’agence de l’eau pour végétaliser les cours d'école.
> LUNDI 17 AOÛT 2020
Une restauration des fonctionnalités écologiques au sein de 800 hectares de zones humides.