Version imprimable Lien
Une analyse de la qualité de l'eau
> mardi 11 août 2020

Agde : une implication sans réserve de tous les acteurs

Plus de 400 végétaux différents, 260 espèces d’oiseaux, 15 de reptiles, 9 d’amphibiens, 7 milieux naturels (dunes, lagunes, roselières, sansouïres …) cohabitent au Bagnas, un refuge de 740 hectares situé entre terre et mer sur la commune d’Agde. Un lieu à la fois réserve naturelle nationale, site Natura 2000, terrain du Conservatoire du littoral, zone humide et masse d’eau DCE.

"Pour la première fois, nous avons élaboré un Plan de gestion conciliant les différentes facettes de ces statuts et parlant un langage commun, explique Julie Bertrand, directrice de l’association Adena, gestionnaire du site. La question de l’eau est cruciale pour les acteurs qui convergent tous vers les mêmes objectifs, préserver la ressource, protéger les milieux et améliorer la fonctionnalité des habitats".
Mise en place en 2018, une commission scientifique, rassemblant des partenaires scientifiques, accompagne aujourd’hui l’Adena dans la mise en œuvre de ce Plan de gestion pour la période 2020-2029. Celui-ci s’articule autour de la reconquête du bon fonctionnement des milieux prioritaires du Bagnas, de l’amélioration des connaissances et de l’ancrage territorial du site. "Grâce à la modélisation de tous les canaux du site, divers scénarios de gestion hydrauliques, intégrant différents niveaux de salinité, sont testés, indique Julie Bertrand. Sur la base de l’évaluation de leurs impacts sur la qualité de l’eau et la biodiversité, la commission nous aidera à l’automne à orienter nos choix de gestion". D’autres actions ciblent plus particulièrement le sud de la réserve et ses dunes de bord de mer soumises à la pression touristique.

Lire aussi...

> JEUDI 03 SEPTEMBRE 2020
Objectif : renforcer la recherche sur le fonctionnement des milieux aquatiques des bassins Rhône-Méditerranée et de Corse.
> LUNDI 17 AOÛT 2020
Une restauration des fonctionnalités écologiques au sein de 800 hectares de zones humides.