Version imprimable Lien
Campagne Parc national des Calanques
> jeudi 23 juillet 2020

Le Parc national des Calanques bat campagne pour sensibiliser ses visiteurs aux bons gestes

Cet été, le Parc national des Calanques connait une fréquentation estivale particulièrement importante, à terre comme en mer. Ce retour tant attendu dans les espaces naturels après des semaines de confinement s’accompagne, malheureusement, de comportements inadaptés et à risque. Pour sensibiliser ses publics, le Parc national diffusera tout au long de l’été quelques messages clés pour une visite des Calanques respectueuse de l’esprit des lieux, de ses habitants, de sa biodiversité et de l’ensemble des visiteurs. Cet effort de sensibilisation accompagne la forte présence des agents du Parc national sur le terrain et la politique active de l’établissement en matière de police de l’environnement.

Une campagne principale autour de trois messages clés

L’effort de sensibilisation du Parc national des Calanques porte cette année sur trois messages clés : les déchets, le risque incendie et la diffusion sonore. Trois visuels seront installés sur des panneaux aux grandes entrées du Parc national et diffusés dans des lieux partenaires ainsi que sur l’ensemble des supports de communication du Parc national.

1. "J'amène / Je ramène"

 Constat: en dehors de ses principales portes d’entrée, le Parc national n’est pas équipé en poubelles. Site sauvage, aux accès difficiles, les Calanques n’ont pas vocation à être équipées davantage en cœur de massif. La propreté du site dépend donc de chacun et de son engagement à ramener et trier ce qu’il amène lors de sa visite.

La problématique de l’abandon de déchets en espace naturel se pose cette année de manière particulièrement forte. Certains sites très fréquentés comme le Cap Croisette, la calanque de Sugiton ou la calanque d’En Vau sont particulièrement touchés. Les déchets dégradent le paysage et présentent un risque de mortalité pour la faune sauvage, terrestre et marine.

Objectifs du visuel: L’objectif premier du visuel « j’amène / je ramène » est de préparer un profil de visiteur urbain à l’absence de poubelle dans les espaces naturels.

En invitant les visiteurs à ramener et trier les déchets à la maison, l’affiche vise également à responsabiliser le public sur la manière de se débarrasser et de trier ses déchets. Outre l’abandon pur et simple des déchets en espaces naturels, deux phénomènes sont hélas fréquemment observés dans les Calanques :

  • Le  dépôt  de  détritus  au  pied  de  panneaux  d’information ou  de  sensibilisation. Ce comportement est certainement le fait d’individus espérant une prise en charge de leurs déchets par la collectivité.
  • Le dépôt dans des poubelles déjà pleines aux entrées du Parc national. Ce comportement qui part d’une bonne intention est également à proscrire car, sous l’effet du vent, les détritus se dispersent rapidement.

2. "OKLM…"

Constat: Interdite par le décret de création du Parc national des Calanques, la diffusion sonore à terre comme en mer est un phénomène en pleine explosion. Cela est notamment vrai à terre avec la multiplication des enceintes connectées.

La diffusion sonore est une source de dérangement pour la biodiversité, en particulier pour les espèces très sensibles au dérangement comme certains oiseaux protégés des Calanques. La diffusion sonore est également une atteinte au caractère des lieux et au vivre ensemble.

Objectifs du visuel: Le visuel cible un public jeune, particulièrement adepte des enceintes connectées. La connaissance autour de l’interdiction de diffuser de la musique dans le Parc national étant relativement faible, l’objectif premier est d’informer sur l’interdiction de cette pratique. De manière secondaire, l’enjeu est d’inviter les visiteurs à apprécier un moment de quiétude (« OKLM »), à l’écoute des sons de la nature.

3. "Pause clope"

Constat: 95% des feux de forêts sont d’origine humaine et dans 60% des cas, les départs de feu ne sont pas intentionnels. Ils relèvent de l’adoption de comportements inadaptés en forêts (barbecue, réchaud, cigarettes…)

Compte tenu de sa situation géographique, de sa forte fréquentation, de la présence d’habitations et de sa biodiversité fragile, le Parc national des Calanques est particulièrement sensible au risque incendie.

Objectifs du visuel: Le visuel cible un public urbain pour lui rappeler l’interdiction de la cigarette dans le Parc national des Calanques. Le message se veut bienveillant et non-stigmatisant envers les fumeurs qui sont invités à s’offrir une pause de la cigarette plutôt qu’une pause cigarette.

L’affiche est également le prétexte d’aborder l’usage du feu de manière générale et notamment ses formes les plus fréquentes : barbecue, feu de camp, chicha.

Le retour du « flagrant délit de bon geste » !

Instauré à la fin de la saison touristique 2019 pour interpeller les visiteurs, le « flagrant délit de bon geste » est de nouveau instauré cet été dans le Parc national !

Tout visiteur qui sera « surpris » en train de nettoyer une plage ou ramasser les déchets qu’il trouvera sur les chemins sera enregistré par les agents saisonniers du Parc national sur la liste des meilleurs visiteurs des Calanques. Des lots d’une valeur de 68 euros, correspondant à une sortie sur un voilier patrimonial marqué Esprit Parc national des Calanques, sont en jeu. La somme de 68 euros correspond également au montant de l’amende à laquelle s’expose toute personne abandonnant des déchets.

Lire aussi...

> MARDI 29 SEPTEMBRE 2020
Inauguration de la nouvelle station d’épuration intercommunale de Raissac Villedaigne.
> LUNDI 21 SEPTEMBRE 2020
Les travaux de 14 400 euros ont été financés à 100 % par l’agence de l’eau.
> JEUDI 13 AOÛT 2020
Interview du commissaire général Thierry Duchesne, adjoint du préfet maritime de la Méditerranée.
> MARDI 11 AOÛT 2020
Un plan de gestion de la réserve naturelle du Bagnas se met en place.