Version imprimable Lien
Travaux à la STEP de Bonneville 74
> mercredi 22 juillet 2020

Les "Aqua-prêts" : concrétisation sur le terrain en Haute-Savoie

Les travaux de la station d’épuration de Bonneville (74) ne sont pas encore terminés mais attirent déjà la curiosité, et notamment celles des partenaires financiers de l’opération.

Le 17 juillet 2020, Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), accompagné de Martial Saddier, président du comité de bassin Rhône-Méditerranée, est venu en personne constater la concrétisation des nouveaux aqua-prêts sur le chantier de la nouvelle station d’épuration. Portée par la Régie des eaux de Faucigny-Glières, cette nouvelle infrastructure est le fruit d’une innovation technique, mais aussi financière.

Innovation technique tout d’abord, puisque la station d’épuration présente des dispositifs de pointe qui la rendent exemplaire en matière environnementale. Le traitement des boues est ici associé à une unité de méthanisation qui produira du biogaz par fermentation des boues. L’énergie produite servira à chauffer des bâtiments mais aussi les boues elles-mêmes, afin d’en réduire le volume et le poids finaux. Seuls 800 tonnes de matière seront à traiter en sortie de traitement contre plus de 3 000 aujourd’hui.

Innovation financière aussi, car ce chantier marque la concrétisation de la nouvelle collaboration entre l’agence de l’eau et la Banque des territoires de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Depuis 2019, les aides aux collectivités de l’agence de l’eau peuvent être accompagnés de prêts spécifiques de l’institution nationale, dits Aqua-prêts. Sur la station d’épuration de Bonneville, chantier de près de 18 M€, l’agence de l’eau a ainsi apporté une aide de presque 700 000 € à la collectivité et la Banque des territoires a complété avec une ligne d’aqua-prêt de 7M€. L’appui de ces financeurs a été déterminant dans le bouclage économique du projet et le lancement des travaux.

La création des aqua-prêts par la CDC fait suite à l’intervention en 2018 de Martial Saddier auprès du gouvernement pour défendre le financement des services d’eau et d’assainissement des territoires. Une ligne globale de 2 milliards d’euros a été réservée au sein de la CDC pour alimenter les futurs aqua-prêts au niveau national. Ce type de prêt de très longue de durée, pouvant aller jusqu’à 60 ans, présente des taux intéressants pour les infrastructures du secteur public. A ce jour, Auvergne-Rhône-Alpes est la région où les collectivités ont le plus mobilisé ces nouveaux moyens.

A l’issue de la visite du chantier, qui doit bientôt se terminer, Eric Lombard s’est félicité de la concrétisation des aqua-prêts de la CDC dans des projets exemplaires pour l’environnement et a invité les collectivités à se mobiliser pour solliciter davantage cet outil de financement de leurs projets.  

 

Phote (de gauche à droite) : Eric Lombard (DG de la CDC), Martial Saddier (Président du Comité de bassin RM), Nicolas Alban (Directeur régional de l’agence de l’eau RMC), les équipes de la Régie des eaux de Faucigny-Glières

 

Lire aussi...

> LUNDI 12 OCTOBRE 2020
Avec pour objet l'accompagnement pour la mise en œuvre d'une démarche en faveur de la gestion intégrée de l'eau et des milieux aquatiques.
> MARDI 29 SEPTEMBRE 2020
Inauguration de la nouvelle station d’épuration intercommunale de Raissac Villedaigne.
> JEUDI 27 AOÛT 2020
Mi-août, plus de 50 dossiers de demandes d’aide ont déjà été déposés par les collectivités haut-savoyardes.
> VENDREDI 24 JUILLET 2020
Au 2ème trimestre de l’année 2020, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a soutenu 1 228 projets en faveur de l'eau.