Version imprimable Lien
La Bourbre - DR Isabelle BERNARD - SMABB
> vendredi 29 mai 2020

Vallée de la Bourbre (38) : signature dématérialisée de l’avenant au Contrat (2020-2022)

Encore une signature dématérialisée pour un contrat de l’agence de l’eau, respect des consignes de sécurité sanitaire oblige en période de déconfinement progressif. Le bénéficiaire en sont cette fois-ci la rivière de la Bourbre et son bassin versant situé en Isère (38). Le Syndicat d’aménagement du bassin de la Bourbre (SMABB) vient en effet de signer la 2ème phase de son engagement pour la préservation et la restauration des milieux de la vallée, engagement démarré fin 2017.

Le montant global des actions prévues sur ce volet avoisine les 12 M€. Le montant de subvention attendu de la part de l’agence de l’eau s’élève à presque 5 M€ pour la seule période de 3 ans à venir, de 2020 à 2022.

La vallée de la Bourbre mérite bien cet effort financier au vu de son intérêt écologique. Le bassin versant de cette rivière du nord de l’Isère est identifié comme un secteur clé dans la trame écologique de la région. Le territoire est d’ailleurs couvert par un schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) spécifique, arrêté en 2008 et actuellement en révision, qui permet d’en protéger les grands enjeux.

Le défi de ce nouveau contrat entre l’agence de l’eau et le SMABB tient d’abord à la sauvegarde de la trame verte et bleue, identifiée comme majeure au sein d’une zone densément peuplée, à travers les zones humides, les petits cours d’eau, les éléments du bocage agricole et autres réservoirs de biodiversité. Il s’agit ensuite de rétablir les continuités écologiques de la vallée, fragmentées par l’autoroute A43 et l’étalement péri-urbain des villes. La protection de la ressource en eau, tant en quantité qu’en qualité, sera également au cœur des actions menées.  

Parmi les actions phares en faveur des milieux aquatiques attendues, on compte la renaturation de la Bourbre entre Bourgoin-Jallieu et Villefontaine : un secteur de 8,3 km dont 3,6 km feront l’objet de travaux de reméandrage, l’aménagement ou la suppression de 12 obstacles à la continuité écologique et la restauration de la zone humide du Culet. Ces opérations vont redonner à la rivière, défigurée par des aménagements humains passés, un fonctionnement plus naturel et donc plus bénéfique aux espèces comme aux riverains.

Lire aussi...

> VENDREDI 19 JUIN 2020
Rejoignez la communauté des passionnés de la mer et embarquez le meilleur de l’océanologie !
> VENDREDI 15 MAI 2020
Confinement du pays oblige, c’est de façon dématérialisée qu’a été signé le contrat territorial du bassin Brévenne-Turdine.