Version imprimable Lien
Signature du contrat Brévenne-Turdine
> vendredi 15 mai 2020

Signature du contrat de bassin Brévenne-Turdine (2020-2023)

Confinement du pays oblige, c’est de façon dématérialisée qu’a été signé le contrat territorial du bassin Brévenne-Turdine. La crise sanitaire n’a ainsi pas empêché la concrétisation de longs mois de travail en vue de sceller cet accord majeur pour la rivière Brévenne et son affluent principal, la Turdine, qui coulent à l’ouest du Rhône.

C’est le quatrième contrat sur ce territoire du département du Rhône.  Il fait suite à deux contrats de rivières (1996-2002, 2009-2015) et un contrat pluri-thématiques (2017-2019). C’est donc sans attendre le déconfinement, et dans la continuité d’une dynamique positive des acteurs du territoire, que le SYRIBT, Syndicat de rivières Brévenne-Turdine, la FDPPMA 69, Fédération départementale pour la pêche et la protection du milieu aquatique du Rhône et de la Métropole de Lyon, la COR, Communauté d’agglomération de l’ouest Rhodanien, la CCMDL, Communauté de communes des Monts du Lyonnais, la CCPA, Communauté de communes du pays de L’Arbresle et l’agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse ont acté un nouveau programme d’actions à engager pour les trois prochaines années.

Au-delà de leur partenariat historique pour la restauration des milieux aquatiques, le SYRIBT et l’agence de l’eau ont associé cette fois-ci les 3 intercommunalités compétentes en assainissement. Les domaines d’intervention du SYRIBT ont également été élargis à la gestion quantitative de la ressource en eau. Deux postes de techniciens « gestion des rejets d’origine non domestiques » et un emploi consacré à l’équilibre quantitatif de la ressource ont ainsi pu être créés, respectivement à la COR, la CCMDL et au SYRIBT.

L’engagement financier des maîtres d’ouvrages s’élève à plus de 13 M€, avec près de 6 M€ de subventions attendues de la part de l’agence de l’eau.

Au global, ce sont 24 nouvelles actions qui sont inscrites au contrat, réparties comme suit :

- Réduction des pollutions d'origine domestique – assainissement ;

- Réduction des pollutions toxiques d'origine non domestique - opération collective ;

- Restauration physique et rétablissement de la continuité écologique ;

- Gestion quantitative de la ressource en eau ;

- Et Animation, Communication et Gouvernance.

Les actions répondent au programme de mesure du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux 2016-2021 du bassin Rhône-Méditerranée. Il est notamment attendu des actions phares en faveur des milieux aquatiques, dont la mise en conformité de la station de traitement des eaux usées de Saint Pierre la Palud-Saint Antoine, 8 aménagements d’obstacles à la continuité écologique et la restauration de 2,3 km de linéaires de cours d’eau. Sur ce dernier point, la restauration d’un important linéaire de la Turdine en plein cœur de la zone industrielle de Tarare constituera sans conteste le moment fort de la concrétisation de ce nouveau contrat. 

Lire aussi...

> VENDREDI 19 JUIN 2020
Rejoignez la communauté des passionnés de la mer et embarquez le meilleur de l’océanologie !
> VENDREDI 19 JUIN 2020
Deux en Occitanie et trois en Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est.