Version imprimable Lien
agro-écologie
> vendredi 06 mars 2020

Les appels à projets Ecophyto Groupes 30 000 sont ouverts

L’ambition de cette démarche est d’accompagner, de développer et de massifier les collectifs d’agriculteurs en transition agro-écologique, en s’appuyant sur des dispositifs de soutien financier à l’animation et aux investissements.

Un groupe 30 000 est constitué d’au plus 20 agriculteurs qui se réunissent pour mettre en place des systèmes et des techniques économes en pesticides déjà testés et éprouvés par des réseaux expérimentaux travaillant sur la transition agro-écologique.

L’objectif des groupes 30 000 est de passer du stade expérimental à une application concrète à grande échelle.

C'est un collectif d'exploitations se regroupant pour mettre en place des techniques économes en produits phytosanitaires qui ont déjà été testées et éprouvées par les fermes du réseau DEPHY ou par d'autres collectifs d'agriculteurs.

  • Provence-Alpes-Côte d'Azur

http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Nouvel-article,2156

  • Corse (appel à projets 2020 à venir)

http://draaf.corse.agriculture.gouv.fr/Les-appels-a-projets-et-enquetes

http://draaf.corse.agriculture.gouv.fr/Appels-a-projets-regionaux-2019

  • Auvergne-Rhône-Alpes

http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/Appel-a-projets-2020-Collectifs-d

  • Bourgogne-Franche-Comté

http://draaf.bourgogne-franche-comte.agriculture.gouv.fr/Appel-a-projets-pour-les-demandes,1915

  • Grand Est (appel à projets 2020 à venir)

http://draaf.grand-est.agriculture.gouv.fr/Les-groupes-30-000

  • Occitanie

http://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/Nouvel-article,4555

Lire aussi...

> LUNDI 17 FÉVRIER 2020
Les espèces d'amphibiens sont concernées.
> VENDREDI 31 JANVIER 2020
Mieux vaut prévenir que guérir : la base de la charte des bonnes pratiques agricoles sur le bassin des captages des eaux de Charcenne.
> LUNDI 20 JANVIER 2020
Une information complète sur les catégories d’espaces à enjeu de biodiversité en relation avec les masses d’eau.
> VENDREDI 10 JANVIER 2020
Le nouveau réseau permet d’arroser 320 hectares supplémentaires en diminuant le recours aux puits individuels.