Version imprimable Lien
Michel Sinoir, directeur de la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes et Laurent Roy
> mercredi 27 novembre 2019

L'enseignement agricole innove pour protéger l'eau

Les 6 directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) des bassins Rhône-Méditerranée et Corse et l’agence de l’eau s’engagent pour promouvoir les projets innovants et exemplaires des lycées agricoles en faveur de la protection de l’eau et améliorer la formation des élèves et des professionnels sur la gestion de l’eau. La signature d'un accord-cadre entre Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau et Michel Sinoir, directeur de la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes a eu lieu le mardi 26 novembre 2019 au lycée agricole de Dardilly.

L’agence de l’eau soutiendra des projets innovants et d’envergure portés à l’échelle d’un établissement voire de plusieurs établissements, et qui engagent l’exploitation agricole ou l’atelier technologique dans la gestion qualitative et quantitative de l’eau. Il pourra s’agir par exemple de changements de pratiques sur les zones de captages, de lutte contre les pollutions diffuses, de productions à bas niveau d’intrants, de techniques favorisant la réinfiltration d’eau, etc.
Les initiatives pédagogiques en matière d'éducation à l'environnement et au développement durable seront favorisées : informer, sensibiliser, responsabiliser les apprenants sur la gestion durable et concertée de la ressource en eau. Enfin, les actions s’adresseront également aux professionnels : agriculteurs et filières agricoles et alimentaires, mais aussi professionnels des espaces verts, collectivités locales, jardiniers amateurs.
Les DRAAF et l’agence de l’eau renforcent ainsi leur collaboration sur des opérations d’économies d’eau ou de lutte contre les pollutions agricoles.

 

Lire aussi...

> VENDREDI 06 MARS 2020
L’ambition de la démarche : accompagner, développer et massifier les collectifs d’agriculteurs en transition agro-écologique.
> LUNDI 20 JANVIER 2020
Une information complète sur les catégories d’espaces à enjeu de biodiversité en relation avec les masses d’eau.
> VENDREDI 10 JANVIER 2020
Le nouveau réseau permet d’arroser 320 hectares supplémentaires en diminuant le recours aux puits individuels.