Version imprimable Lien
Rencontre
François Gabart
> VENDREDI 05 JUILLET 2019
François Gabart
Fonction Skipper, compétiteur, ingénieur, entrepreneur

Prince des hautes solitudes

Sa devise : « rêvons large ». Son palmarès de marin : un tour du monde-record en moins de 43 jours en 2017, seul à la barre, et une victoire dans la Route du Rhum 2014. Skipper, compétiteur, ingénieur, entrepreneur, François Gabart est surtout un grand solitaire qui adore le monde. Il parraine l’exposition Océan, une plongée insolite.

1983 : naissance en Charente

2012-13 : vainqueur du Vendée Globe

2014 : vainqueur de la Route du Rhum

2017 recordman du tour du monde en solitaire

Il est à terre aujourd’hui, comme l’exige le métier de marin. Tout à la concrétisation de ses projets, à la restauration de son trimaran aux couleurs de la Macif et à la construction d’un nouvel oiseau des mers, prévu pour encaisser un tour du monde en équipage à l’hiver 2021-2022 puis une Route du Rhum et, en 2023, une nouvelle boucle planétaire. En novembre, telle une mise en bouche, François Gabart hissera les voiles à nouveau, pour une transat inédite, la Brest Atlantiques. "Les façons de naviguer ont beaucoup évolué ces dernières années, dit-il. Les foils (NDLR : ailes profilées) nous font littéralement voler et augmentent les vitesses ». Pour cet ingénieur diplômé de l’Insa de Lyon, ces foils sont aussi un puissant moteur vers un avenir moins polluant : "Une révolution est en marche, car on voit déjà des expérimentations sur des foilers à moteur, qui permettraient de diminuer les consommations d’énergie ". L’homme des mers imagine aussi un futur dans lequel la voile serait reine, peuplé de voiliers ultrarapides et ultra-sécurisés dédiés au transport de marchandises et de passagers. "Le bateau à moteur est peut-être un tout petit épisode de l’histoire marine, s’amuse-t-il. C’est futuriste, mais un amoureux des bateaux et de la technologie comme moi y croit". Tout comme il reste optimiste sur les capacités humaines à réagir aux problèmes de pollution et de raréfactions des ressources : "La mer est terriblement polluée, c’est un fait que j’observe de manière forte. Mais l’homme est plein de ressources. Il parviendra à enrayer son impact sur l’environnement ! ".

Invitation à plonger sous les océans

François Gabart est aussi l’ambassadeur de l’exposition Océan, une plongée insolite, proposée par le Muséum national d’histoire naturelle de Paris jusqu’au 5 janvier 2020. Une façon, pour lui, de sensibiliser à l’urgence de protection des océans, à la fois régulateurs du climat, sources de biodiversité et territoires d’innovation scientifique : « Porter cette exposition qui parle du domaine que je connais le mieux, la mer, me permet d’agir concrètement ». C’est à un voyage sous la surface de l’eau auquel il convie les Français. Une immersion instructive. Presque une mise en garde !

Son coup de cœur

Pour le mouvement mondial de la jeune Suédoise Greta Thunberg, car « elle a un discours d’une fraîcheur poignante, mais d’un grand pragmatisme. C’est bien que la jeunesse bouscule les choses ».

Son coup de gueule

Contre le temps gaspillé pour réagir à l’urgence climatique. « Il y a encore des pays, comme les États-Unis ou d’autres, qui sont sceptiques. C’est déconcertant ».

Mots-clés : François Gabart

Focus

> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MARDI 02 AVRIL 2019
"Je suis un contemplatif, je regarde les plantes pousser"
> LUNDI 07 JANVIER 2019
"Le savoir est pour moi la meilleure arme du militantisme."
> VENDREDI 29 JUIN 2018
"L'exploration permet d'utiliser les points d'interrogation pour stimuler sa créativité et inventer des solutions"