Version imprimable Lien

Dans le cadre de son contrat de rivière, le Syndicat de mise en valeur, d’aménagement et de gestion du bassin versant du Garon a arasé le mur d’enrochement et de béton édifié entre deux piles de l’aqueduc romain du Gier, ouvrage historique protégé. Cet obstacle représentait une hauteur de chute de plus de 2 mètres sur le Garon. Ces travaux redonnent un profil naturel au cours d’eau, ainsi qu’une continuité sédimentaire et piscicole pour l’ensemble des espèces, dont la truite fario, tout en respectant le patrimoine historique.

sauvonsleauauraaqueduc1smagga web