Version imprimable Lien
aurasrbstationvueaerienne web
> jeudi 25 avril 2019

Haute-Savoie : l’assainissement en partage pour une efficience accrue

Pour remédier à des stations d’épuration non conformes et proposer des services d’eau et d’assainissement efficaces à une population croissante, le Syndicat des eaux des Rocailles et de Bellecombe étend ses compétences à la Vallée verte. La mise en œuvre se concrétise par un raccordement des effluents, combiné à une extension de la station d’épuration de Scientrier.

Né en 2013 de la fusion de deux syndicats, le Syndicat des eaux des Rocailles et de Bellecombe (SRB) exerce aujourd’hui les compétences eau potable et assainissement collectif et non collectif. Le territoire dispose de trois stations d’épuration séparées, dont la plus importante est celle de Scientrier.

En 2014, l’une des petites stations d'épuration, celle du Thy, ne répondant plus aux normes, avait déjà vu ses effluents envoyés sur celle de Scientrier, de même que ceux de la commune de Bogève en 2015 puis de la fromagerie voisine de la Tournette. En 2017, ce sont les deux stations d’Habère-Poche et de Boëge-Saxel, de la Vallée verte en amont, qui ont été pointées du doigt par les services de l’État et l’agence de l’eau. "Nous avons effectué des prévisions et calculs puis convaincu les acteurs et élus que la meilleure solution, en termes économiques et de diminution de la pollution, était de rejoindre la station de Scientrier, explique Jean-François Ciclet, président du SRB. Pour ce faire, 20 kilomètres de réseaux vont être construits d’ici 2021. En parallèle, comme nous y récupérons l’équivalent de 7 000 habitants, nous étendons la Step pour passer d’une capacité de 32 000 à 75 000 équivalents-habitants afin d’anticiper la croissance démographique et l’intégration d’autres communes".

Outre un traitement biologique classique, l’équipement disposera d’un système de méthanisation pour les boues. Ces deux chantiers représentent un budget total de 26 millions d’euros hors taxe. Une fois ce projet achevé, les step du Thy, de Bogève, d’Habère-Poche et de Boëge-Saxel seront soit requalifées en bassins d’orage, soit détruites. Le SRB, qui compte 48 employés et un bureau d’études intégré, proposera ainsi un service global à 27 communes rassemblant 45 000 habitants. 

"L’agence de l’eau soutient fortement cette opération assez exemplaire, car elle va permettre de réduire la pollution tout en mutualisant les moyens".


Jean-François Ciclet, président du Syndicat des eaux des Rocailles et de Bellecombe

 

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> VENDREDI 23 AOÛT 2019
L'action de l'ONG MPA Coopération visant à sécuriser en eau potable des dispensaires et des écoles en milieu rural au Sénégal.