Version imprimable Lien
Signature du contrat de rivière l'Asse et ses affluents
> vendredi 14 décembre 2018

Alpes-de-Haute-Provence : signature du contrat de rivière "l’Asse et ses affluents"

Un contrat de rivière précieux et stimulant au plan local. En témoigne la cinquantaine d’acteurs locaux présents à la cérémonie.

Une des dernières rivières en tresse de France se voit enfin dotée d’un Contrat de rivière, aboutissement de quatre années de concertation. Les élus locaux, les acteurs économiques, les services des administrations, les usagers, les pêcheurs, les associations de protection de la nature… se sont associés pour définir et élaborer une politique de gestion de l’eau conciliant les besoins du bassin versant, le maintien des usages en place et une gestion durable des ressources aquatiques.

Autour de Gilles Paul, président du Comité de rivière « l’Asse et ses affluents » et du Syndicat mixte de défense des berges de l’Asse (SMDBA), l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et 13 maitres d’ouvrages ont co-signé le contrat qui entre maintenant dans sa phase opérationnelle (46 actions).

Le contrat de rivière représente au total un investissement de plus de 4,4 millions d’euros, dont plus de 1,3 M€ de subvention de l’agence de l’eau.

Photo : la directrice de la délégation de Marseille de l'agence de l'eau Gaëlle Berthaud, le Préfet des Alpes-de-Haute-Provence Olivier Jacob et le président du SMDBA Gilles Paul.

Lire aussi...

> MARDI 10 SEPTEMBRE 2019
Objectif de cette connexion : l’amélioration de la qualité du plan d’eau de Chamalan et de la Saône.
> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> VENDREDI 23 AOÛT 2019
L'action de l'ONG MPA Coopération visant à sécuriser en eau potable des dispensaires et des écoles en milieu rural au Sénégal.
> MERCREDI 21 AOÛT 2019
Métropole Nice Côte d’Azur pilote l’un des schémas territoriaux de restauration écologique à l’échel