Version imprimable Lien
Le Gyr - crédit photo C. Pigeaud
> vendredi 30 novembre 2018

GEMAPI : le Pays des Ecrins et la commune de Pelvoux-Vallouise ont de l’ambition pour la restauration de leurs cours d’eau

Des travaux de restauration du Gyr ont été engagés en fin d’été, sur la commune de Pelvoux-Vallouise, au droit de la station de ski.

Le Gyr est une rivière torrentielle alimentée par les glaciers. Du fait du développement des activités touristiques dans le lit majeur, des extractions anciennes de sédiments et des crues torrentielles, l'ancien lit en tresses a disparu au profit d'un lit très étroit et contraint qui accélère les écoulements.

Cette réduction du lit implique une incision, jusque 3 mètres par endroit, déstabilisant les berges de la vallée, menaçant les réseaux, les parkings, les terrains de sport et les pistes de ski de fond.

Ces contraintes latérales impliquent un aggravement du risque de crues potentiellement dévastatrices, en plus du risque lié aux laves torrentielles.

Les milieux aquatiques, naturellement soumis à de fortes contraintes hydrologiques et climatiques sont également altérés par cette incision et s’appauvrissent.

En effet, l'espace laissé à la rivière a une influence déterminante sur sa capacité de régulation des matériaux et sur la propagation des crues.

Le projet de renaturation du Gyr consiste à restaurer son espace de mobilité par des déports de protections, par l’élargissement du lit du cours d’eau. Il vise à redonner un espace suffisant à cette rivière torrentielle et à lui donner une nouvelle dynamique fluviale. Les objectifs sont les suivants :

  • restaurer les milieux aquatiques et le corridor terrestre, très sensibles aux altérations physiques à cette altitude.
  • limiter les dégâts de crues et d’érosion, notamment stabiliser les glissements de terrain à travers la protection des berges sur les zones à enjeux

Il découle du plan de gestion sédimentaire de la Haute Durance.

Pour cette petite commune de montagne, c'est un acte fort d'aménagement du territoire puisqu'il lui faut renoncer à certains espaces et déplacer des équipements publics (stade de foot, camping, réseau d’eaux usées).

Ce projet est estimé à 1,4 millions d’euros HT. Du fait de son double objectif « milieux » et « inondations », il a été retenu en 2016 dans l’appel à projet GEMAPI lancé par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et a ainsi bénéficié d’une aide de 752 106€. Cet appel à projets visait à mettre en lumière des sites de référence pour promouvoir une nouvelle gestion des rivières à l’heure de la GEMAPI, en conjuguant la restauration des milieux aquatiques et la prévention contre les inondations.

>> Consulter le bilan de l’appel à projets : "Renaturer les rivières et lutter contre les inondations"

Lire aussi...

> MARDI 04 DÉCEMBRE 2018
Dans le cadre du contrat de rivière Séran porté par la Communauté de Communes Bugey-Sud, le Laval et le Sauget ont été retenus pour être restaurés sur 800 m.
> JEUDI 20 SEPTEMBRE 2018
L’édition 2018 du « Guide méthodologique des émissions de gaz à effet de serre des services de l’eau et de l’assainissement » est disponible.