Version imprimable Lien
rivières rouges
> vendredi 24 août 2018

Les rivières rouges, joyaux du "Colorado français", labellisées !

Les rivières rouges reçoivent ce jour à Valberg (06) le label "site rivière sauvages". Ce projet, porté par la Communauté de communes Alpes d’Azur et le SMIAGE, récompense les efforts conjoints réalisés depuis ces dernières années pour protéger et sauvegarder un patrimoine majeur du territoire.

La labellisation porte sur les affluents du Var amont : le Vallon de Cante au pont de Gueydan, le Cians de sa source à la confluence avec le Var, la Roudoule de sa source à sa confluence avec le Var et comprend la Clue d’Amen.

Les rivières rouges : un phénomène géologique

Depuis des millénaires, les rivières rouges ont façonné la géologie des lieux pour en faire un site si extraordinairement saisissant qu’il a été dénommé, le "Colorado niçois". Les rivières rouges rassemblent le Clue d’Amen, le vallon du Cante et les bassins versants du Cians et de la Roudoule en région Côte d’Azur. L’histoire remonte au Paléozoïque à l’ère primaire durant laquelle les sédiments se sont déposés en composant des roches caractéristiques : les pélites. C’est l’oxydation ferrique qui a causé leur couleur rouge. Au secondaire, d’autres sédiments calcaires se sont ajoutés : des marnes grises et grès. Au tertiaire, le soulèvement des Alpes a fait naitre le Dôme de Barrot dont les pélites sont aujourd’hui visibles dans les gorges du Cians et du Daluis.

"Les Rivières Rouges d’Alpes d’Azur ont façonné l’histoire et les paysages de ce territoire, interagissant avec l’activité humaine depuis plusieurs siècles. La richesse de ces masses d’eau, de cette histoire, de la géologie singulière qui les entoure et de la biodiversité présente constitue un patrimoine majeur du territoire à préserver et valoriser " explique Charles-Ange Ginesy, président de la Communauté de communes Alpes d’Azur et du SMIAGE.

Des sites à la biodiversité foisonnante

Les rivières rouges et désormais sauvages coulent dans le parc du Mercantour qui abrite environ 11 000 espèces végétales et animales. Citons par exemple, de nombreuses espèces endémiques d’escargots mais également les animaux emblématiques des Alpes comme les bouquetins, les marmottes, les chamois et les aigles royaux. Une trentaine d’espèces de chauves-souris parmi lesquelles, le Grand Rinolphe, le Rinolphe Euryale ou encore le Murin à oreilles échancrées, les papillons tels que la Mélitée des Scabieuses ou l’Appolon, les coléoptères, leptures tachetées et Cétoine, ainsi que des grenouilles rousses. Les anguilles et les truites peuplent ces rivières. On peut aussi y observer, deux espèces qui avaient disparues : des gypaètes barbus et des vautours fauves, et… le loup gris !

rivieres rouges 2

 

Le label "Site Rivières sauvages", décerné par AFNOR Certification & le Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages sera remis par Christian Lediouron, Directeur adjoint d’AFNOR Certification, à Charles-Ange Ginesy, président de la communauté de communes d’Alpes d’Azur et du SMIAGE en présence de Martin ARNOULD, Président du Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages.

> En savoir plus :