Version imprimable Lien
Bassin stockage Chambéry - Tommaso Morello - Grand Chambéry
> vendredi 24 août 2018

Chambéry : un bassin de stockage pour protéger l’environnement

Protéger l’environnement et limiter les déversements en milieu naturel des eaux usées et des eaux pluviales, c’est l’objectif de la construction de ce bassin de stockage et restitution des eaux par temps de pluie. La 1ère pierre de l'ouvrage a été posée le 27 juillet dernier en présence de Xavier Dullin, Président de Grand Chambéry en charge de l'économie, de l'emploi et de la communication, et de Michel Dantin, maire de Chambéry.

Lors de fortes précipitations, l’usine de dépollution de Chambéry n’arrive pas toujours à absorber l’ensemble des flux à traiter, une partie est alors rejetée dans la nature. Un chantier d’ampleur qui a débuté en mai dernier pour une livraison du bassin à l’automne 2019 qui aboutira à la création d’un bassin de délestage de 8000 m3.

Mieux stocker les eaux pour mieux protéger l’environnement

Afin de respecter l’arrêté préfectoral du 12 juin 2009 de mise en conformité de l’usine de dépollution (UDEP) de Chambéry et du système d’assainissement, l’agglomération doit diminuer fortement les rejets des principaux déversoirs d’orage placés sur le réseau unitaire avenue de la Boisse en rives gauche et droite de la Leysse. Lors de grosses précipitations, le volume d’eaux usées et d’eaux pluviales est trop important pour être intégralement traité par l’usine de dépollution des eaux usées, et une partie est rejetée en milieu naturel via les déversoirs d’orage.

L’objectif du bassin de stockage et restitution des eaux, est de créer un bassin de délestage qui permet de conserver 8 000 m3 d’eaux usées et pluviales, et de les traiter ensuite, une fois que l’usine de dépollution de Chambéry (UDEP) est en capacité d’absorber ce flux, hors période de grosses précipitations. Le but étant de limiter les déversements dans la Leysse et le lac du Bourget en temps de pluie, et ainsi de protéger les milieux naturels.

 

Yannick Prebay, Xavier Dullin, Michel Dantin - Tommaso Morello/Grand Chambéry

 Yannick Prebay (agence de l'eau), Xavier Dullin et Michel Dantin.

En chiffres

• Projet financé par Grand Chambéry et subventionné
par l'agence de l’eau
• Coût global du projet : 11 millions d’euros
• Dont subventions de l’agence de l’eau : 6 500 300 €

 

Plus d’information sur www.grandchambery.fr