Version imprimable Lien
Yannick Prebay
> lundi 18 juin 2018

Un nouveau contrat de rivières pour le Drac Isérois

Le 28 mai dernier, Maryse BARTHÉLEMI, Présidente du Comité de Rivière du Drac Isérois et Guy GENET, Président du SIGREDA ont accueilli à Châtel en Trièves la signature du Contrat de Rivières du Drac Isérois.

Son élaboration a fortement mobilisé les élus locaux, les partenaires techniques et financiers, les riverains et les usagers autour d’un projet commun : réhabiliter, valoriser, protéger et animer leur patrimoine aquatique tout en s’intégrant dans les directives du SAGE.

Le périmètre du premier contrat de rivières sur la Gresse, le Lavanchon et le Drac Aval, signé en 2008 avec ses 15 communes, s’est agrandi aux 74 communes que couvre aujourd’hui ce contrat Drac isérois.

Le contrat de rivière va mobiliser 55 M€ d’investissement (dont 7 M€ apportés par l’agence de l’eau) pour financer 159 actions portées par 72 maitres d’ouvrage.

Les grands enjeux du contrat de rivière :

QUALITÉ DES EAUX, ASSAINISSEMENT ET RÉDUCTION DES POLLUTIONS

  1. Réduire des pollutions domestiques
  2. Réduire les pollutions d’origine industrielles ou mixte
  3. Réduire les pollutions d’origine agricoles
  4. Identifier et protéger les ressources en eau

Actions phares

  • Assainissement de la commune de Corps et de Pierre Châtel
  • Réhabilitation de la station d’épuration de Gresse en Vercors
  • Protection règlementaire (DUP) et travaux de sécurisation des captages d’eau potable

 

AMÉLIORER LA GESTION QUANTITATIVE DE LA RESSOURCE EN EAU

  1. Définir et rehausser des débits minimums réservés à l’aval des ouvrages de prise d’eau
  2. Poursuivre les efforts d’optimisation des prélèvements

Actions phares

  • Suivre de la remise en eau du Drac à l’aval de la retenue de St Georges de Commiers
  • Réaliser et actualiser des études de schémas directeurs AEP sur l’ensemble du territoire
  • Encourager les actions de mutualisation de moyen et de service sur le territoire

 

GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES RISQUES LIÉS À L’EAU

  1. Préserver et entretenir les fonctionnalités des milieux aquatiques
  2. Restaurer la continuité écologique des cours d’eau
  3. Réduire la vulnérabilité liée aux risques
  4. Mieux connaître et préserver, voire restaurer, les zones humides
  5. Lutter contre l’expansion des espèces indésirables

Actions phares

  • Restaurer la continuité écologique sur la Roizonne, effacement du seuil du Replat
  • Restaurer les espaces de bon fonctionnement sur la Bonne (sites de Gragnolet, des Échauds et des Faures)
  • Restaurer et entretenir les boisements de berges (bassins de l’Ébron et de la Bonne)
  • Restaurer la continuité biologique des obstacles à l’écoulement du sous bassin de la Bonne
  • Diagnostiquer, mettre aux normes et surveiller les digues au titre de la sécurité publique sur le sous bassin de la Gresse


SENSIBILISER, ÉDUQUER À L’ENVIRONNEMENT, VALORISER ET AMÉLIORER LES CONNAISSANCES
1. Mettre en oeuvre, animer et suivre la démarche de contrat de rivières
2. Améliorer, suivre et mieux gérer l’ensemble des connaissances
3. Sensibiliser le grand public aux questions d’eau et de milieux aquatiques
4. Sensibiliser sur des thèmes spécifiques un public ciblé
5. Valoriser les milieux aquatiques et gérer les usages