Version imprimable Lien
La station d'épuration des Eaux-Blanches à Sète
> mardi 20 mars 2018

Sète Agglopôle Méditerranée modernise la station d’épuration des Eaux-Blanches

Jeudi 8 mars 2018, François Commeinhes, président de Sète Agglopôle Méditerranée accompagné de Yves Michel, président du Syndicat mixte du bassin de Thau, et de Dominique Colin, directeur de la délégation régionale de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, ont visité la station d’épuration des Eaux-Blanches, à Sète.

La visite était l’occasion pour François Commeinhes de remettre à l’agence de l’eau le dossier de demande de subvention pour le renforcement de la station d’épuration des Eaux-Blanches pour un montant de travaux de 64,3 M€.  Le projet, inscrit dans le contrat de gestion intégré du territoire de Thau, prévoit de porter la capacité de la station d’épuration à 165 000 Equivalent habitant (extensible à 190 000 EH) afin de prendre en compte le temps de pluie et l'extension du périmètre des communes raccordées à la station (Poussan-Bouzigues, Gigean et Frontignan Plage). 

Par temps sec, en fonctionnement normal de la station, le rejet des effluents traités s’effectuera en mer par le biais de l’émissaire existant. Par temps de pluie, un ouvrage d'écrêtage et un bassin tampon permettront de faire face à la pluie mensuelle. Au-delà, les eaux décantées seront dirigées vers l'émissaire en mer et les eaux  traitées sur la file membranaire seront rejetées dans le canal de la Peyrade pour rejoindre l’étang de Thau.

Ce fonctionnement permettra de respecter les flux maximum admissibles en bactériologie de la lagune de Thau inscrits dans le SAGE. Les boues seront traitées par séchage thermique, utilisant la vapeur de l'incinérateur jouxtant le site (UVE).  Le biogaz produit par la digestion sera valorisé via une injection sur le réseau GrDF. Les travaux commencent en 2018, pour une mise en service en 2022.

Lire aussi...

> LUNDI 03 DÉCEMBRE 2018
Le déficit hydrique des Pyrénées Orientales, de l’Aude, de l’Hérault et du Garda été estimé à 80 millions de m3.
> VENDREDI 19 OCTOBRE 2018
Repenser l’eau dans la ville fait partie des solutions d’adaptation au changement climatique qui peuvent être mises en œuvre par les collectivités.
> JEUDI 20 SEPTEMBRE 2018
L’édition 2018 du « Guide méthodologique des émissions de gaz à effet de serre des services de l’eau et de l’assainissement » est disponible.