Version imprimable Lien
Martin Malvy
> lundi 20 novembre 2017

Président du Comité de Bassin Adour-Garonne, Martin MALVY approuve le refus du budget de l’Agence de l'eau par son Conseil d’Administration

[Communiqué]

La décision du Conseil d’Administration de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, repoussant le projet de budget qui lui était proposé s’inscrit dans la suite légitime des débats qui ont eu lieu depuis plusieurs semaines tant à Paris qu’à Toulouse.
En ma qualité de Président du Comité de Bassin je pense traduire le sentiment de la grande majorité de ses membres en approuvant cette décision.
Le problème n’est pas que le gouvernement cherche à réduire le déficit de l’Etat sans augmenter les prélèvements obligatoires.
Il est dans la manière de procéder par une ponction sur les budgets des Agences dont les ressources sont intégralement constituées par les redevances payées par les consommateurs d’eau pour conduire les politiques de l’eau alors qu’il leur est maintenant imposé de financer à titre d’exemple l’office de la chasse ou les Parcs nationaux.
Si d’ici la fin de la discussion budgétaire rien ne change, l’Agence de l’Eau Adour-
Garonne perdra en 2018, plus de 20% de ses moyens d’intervention essentiellement orientés vers l’appui aux Collectivités locales passant de 270 à 210 millions d’euros.
Ceci concerne la qualité des eaux, les économies de consommation à réaliser ou l’amélioration de la ressource entre autre qui appellent un effort accru en réponse aux conséquences inquiétantes du réchauffement de la température et de l’adaptation nécessaire aux changements climatiques, voire de l’élargissement par l’Etat lui-même des responsabilités des Agences en direction de la biodiversité et des espaces marins.

Lire aussi...

> MERCREDI 03 JUILLET 2019
44 signataires et 97,4 millions d'euros d'investissements.
> MERCREDI 05 JUIN 2019
Le PGRE Vidourle a été validé à l’unanimité en comité de rivière le 23 mai.
> VENDREDI 26 AVRIL 2019
Mieux connaître, protéger et gérer les ressources en eau du territoire.