Version imprimable Lien
Modernisation unité de production eau potable Agglo Villefranche - Pose de la première pierre - nov 2017
> mardi 14 novembre 2017

Beaujolais : l’Agglo de Villefranche modernise son unité de production d'eau potable

Lundi 6 novembre 2017, la première pierre des travaux de modernisation de l’unité de production d’eau potable de la communauté d’agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône a été posée.

Les travaux, dont l’achèvement est programmé pour fin 2019, visent à rénover l’équipement datant de 1982 et à se doter d’un équipement hautement performant pour garantir la qualité de l’eau distribuée aux 65 000 foyers de l’agglomération.

Un peu d’histoire

L’Agglo est compétente pour la gestion et la production d’eau potable depuis 1977. Rapidement, le district s’engage à améliorer la qualité de l’eau potable en réalisant l’actuelle usine de traitement au lieu-dit Beauregard. La première pierre est posée en 1982 par Michel Rocard alors ministre du plan.

D’importants moyens ont été mobilisés par la suite, à l’époque par la CAVIL (ancienne communauté d’agglomération de Villefranche), afin d’assurer la sécurisation de l’approvisionnement en eau et de la distribution de l’eau potable. La transformation en 2014 et la création d’une communauté d’agglomération à 21 communes oblige l’Agglo à devoir assurer simultanément des modes de gestion et d’exploitation différents, tant en matière d’eau que d’assainissement, en maintenant ce haut niveau d’ambition. La sécurisation de la ressource en eau est ainsi une action phare du projet de territoire de l’agglomération.

Daniel Faurite, président de la communauté d’agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône, a présidé la cérémonie  en compagnie de son vice-président en charge de l’eau, Jean-Pierre Dumontet, des partenaires financeurs, Antoine Duperray, vice-président du département du Rhône, Jean-Marc Pillot, responsable territorial Rhône-rive droite de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, ainsi que Bernard Perrut, député de la 9ème circonscription du Rhône et ancien président de la CAVIL.

Ces travaux de modernisation sont est une des trois opérations importantes prévues par le contrat passé entre l’agglomération et l’agence de l’eau, le 26 octobre 2016. Le champ captant de Beauregard, essentiel pour l’alimentation en eau potable de l’agglomération, a été identifié comme captage prioritaire compte tenu de la qualité insuffisante des eaux brutes prélevées, en raison des pollutions diffuses d’origine industrielle et agricole.

La mise en place de procédés performants d’élimination de ces pollutions - pesticides, solvants chlorés – s’accompagne d’un programme d’actions spécifiques pour limiter la vulnérabilité de ce champ captant, programme objet d’un arrêté préfectoral.