Version imprimable Lien
Alose feinte - Crédit Gouguenheim
> mercredi 17 mai 2017

Poissons migrateurs et lagunes : coordonner l’ensemble des actions pour une meilleure gestion

Retour sur la rencontre interrégionale qui a réuni gestionnaires de lagunes, chercheurs, pêcheurs, agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et services de l’Etat, le 14 mars 2017 à Lattes (34).

Quels rôles des lagunes dans les cycles de vie des poissons migrateurs ? Quels enjeux de circulation entre mer et lagune, entre lagune et cours d’eau ? Et comment les stratégies de préservation des espèces piscicoles et de leurs habitats sont-elles intégrées dans la gestion des lagunes méditerranéennes ?... La rencontre, organisée par le Pôle Relais Lagunes en lien avec l’Etat, l’agence de l’eau et l’association Migrateurs Rhône-Méditerranée , a permis de faire le point des connaissances disponibles à ce jour, et de partager les enjeux et priorités pour orienter les actions à conduire

Un constat partagé par l’ensemble des 70 participants : il est nécessaire de renforcer les synergies à toutes les échelles entre gestionnaires des lagunes, gestionnaires des milieux en amont et en aval, monde de la pêche, acteurs de référence sur les poissons migrateurs, etc. pour consolider la cohérence des actions et l’atteinte du bon état des lagunes. Il convient également d’intégrer l’enjeu « grands migrateurs » - anguille notamment – dans la gestion des lagunes et d’élaborer, dans les deux prochaines années, une feuille de route du PLAGEPOMI sur les lagunes, identifiant les actions à conduire en priorité d’ici à 2021 en déclinaison des politiques publiques concernant les lagunes et les grands migrateurs.

 

>> en savoir plus sur la rencontre interrégionale

Lire aussi...

> VENDREDI 14 FÉVRIER 2020
Une 3ème édition pour ce guide publié par les agences de l'eau et l'UITS
> LUNDI 20 JANVIER 2020
Une information complète sur les catégories d’espaces à enjeu de biodiversité en relation avec les masses d’eau.
> VENDREDI 10 JANVIER 2020
Après plusieurs années de migration risquée, puis artisanale, les grenouilles du col de la Crusille
> VENDREDI 10 JANVIER 2020
Le nouveau réseau permet d’arroser 320 hectares supplémentaires en diminuant le recours aux puits individuels.