Version imprimable Lien
Ardèche - Pont d'Arc - wikimedia
> mardi 28 mars 2017

Ardèche : le PAPI labellisé par le comité d’agrément du bassin Rhône-Méditerranée !

Jeudi 23 mars à Lyon, le président du Syndicat Ardèche Claire, Pascal Bonnetain, la vice-présidente et conseillère départementale Christine Malfoy et la directrice du Syndicat Floriane Morena ont présenté le Programme d'Action de Prévention des Inondations (PAPI) devant le Comité d'Agrément du Bassin Rhône Méditerranée.

Les services de l'Etat et de l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse ont salué l'important travail de concertation et de définition des actions les plus efficaces au regard des caractéristiques des crues cévenoles - très fortes et très rapides - et des capacités financières de ce territoire rural. 

Le PAPI sera mis en œuvre sur les années 2017 à 2021 pour un montant d'environ 1.1 million d'euros avec des subventions à hauteur de 45% environ. Le principal partenaire financier est l’Etat, via les fonds Barnier et le Budget Opérationnel de Programme 181.

Le programme d'actions n’empêchera pas les inondations de survenir mais vise à mieux préparer le territoire à vivre avec, notamment en sensibilisant le plus grand nombre (grand public, scolaires, touristes...) à ce risque et en leur donnant les bons réflexes à avoir, en améliorant encore les dispositifs de prévision et d'alerte et en préparant la gestion de crise. Dans ce but, un exercice a été organisé par la Préfecture avec 5 communes riveraines de l'Ardèche et du Chassezac (Chauzon, Ruoms, Saint Alban Auriolles, Sampzon, St Remèze) qui ont testé l'application de leur Plan Communal de Sauvegarde avec notamment la simulation de l'évacuation de leurs campings et d'une école.

Le PAPI rappelle également que le risque inondation doit être totalement intégré dans les politiques d'aménagement du territoire et d'urbanisme (SCOT, PLU...) pour ne pas augmenter les surfaces de ruissellement et les enjeux inondables. De plus le PAPI développera aussi un nouvel axe de travail : rendre moins vulnérables les bâtiments (privés, publics ou agricoles) qui sont situés en zone inondable et sont non déplaçables.

L'ensemble de ce travail sur les inondations est indissociable des actions menées sur le bassin versant et sur les rivières dans le cadre des contrats de rivière et qui visent globalement un bon fonctionnement des milieux aquatiques.

>> Plus d’informations :  www.ardeche-eau.fr  - http://inondations.ardeche-eau.fr/

Lire aussi...

> LUNDI 09 DÉCEMBRE 2019
Réunion de la CLE le 1er décembre à Vogüé en présence d'étudiants en BTS Gestion et Protection de la Nature au lycée agricole d'Aubenas.
> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.