Version imprimable Lien
Securisation des berges du canal de miribel
> jeudi 08 décembre 2016

Le grand chantier de restauration du Rhône à Miribel Jonage est engagé

Un ambitieux programme partenarial pour sauver le Rhône à Miribel Jonage

Le 29 mars dernier, 9 partenaires (l’État, la Métropole de Lyon, le Département de l’Ain, la CCMP, la 3CM, SYMALIM, l’Agence de l’Eau,  VNF et EDF) signaient le contrat territorial pour engager la restauration du canal de Miribel, de ses annexes fluviales et de sa nappe.

Ce contrat (2015-2020) de 18 M€ représente la première phase d’un programme de restauration de 42 M€ qui aboutira en 2027.

Il vise des objectifs multiples et majeurs pour l’agglomération lyonnaise : préserver la ressource en eau potable, restaurer et enrichir la biodiversité, protéger les communes riveraines des inondations et développer l’offre de loisirs de découverte douce au fil du fleuve.

Une première réalisation menée par VNF, en rive droite du canal de Miribel

Cet automne, VNF, en tant que gestionnaire du Domaine Public Fluvial et partenaire du contrat, a mené un chantier de restauration de la berge du canal de Miribel, en rive droite sur 500 m, qui était très érodée et dangereuse. Les travaux d’un montant total de 270 K€ ont consisté à opérer un nettoyage du couvert forestier (coupes, débroussaillage), reconstituer la berge en utilisant des techniques de génie végétal, terrasser et conforter le soutènement pour sécuriser le chemin de service et la voie  SNCF Lyon-Genève et re-végétaliser. Ils se sont déroulés sur 4 mois.

La restauration de la lône de Jonage : les travaux commencent

Au sein du Grand Parc, qui en assure la maîtrise d’ouvrage, s’engage aujourd’hui un important chantier : la restauration de la lône de Jonage. Anciennement connectée au Rhône, cette lône s’est progressivement asséchée, entraînant la fermeture et la paupérisation des milieux. Le projet consiste donc à réalimenter cette lône de manière permanente, par une prise d’eau sur le canal de Jonage et recreuser et modeler le terrain sur

1,5 km pour créer des habitats variés, qui seront propices au développement d’une plus grande biodiversité. Des sentiers de promenade seront également créés, ponctués d’espaces d’interprétation.

Les travaux qui s’engagent ont consisté dans un premier temps à déboiser et débroussailler, les travaux de creusement et de terrassements viennent de débuter qui permettent le travail fin et précis de dessin de la lône. Le chantier sera terminé en mars-avril prochain. Le montant du projet s’établit à 266 K€, auxquels s’ajoutera  le coût des travaux de réalisation de la prise d’eau, qui font actuellement l’objet d’une consultation d’entreprises. Tout un dispositif de mesures est également en cours de mise en place, afin d’évaluer une fois les travaux

réalisés, le débit à prélever dans le canal pour assurer au fil des saisons l’alimentation des milieux recréés.

Lire aussi...

> LUNDI 01 AVRIL 2019
Jusqu'au 16 août, prenez votre plume pour mettre en lumière le patrimoine naturel et paysager des grands lacs alpins.
> VENDREDI 22 FÉVRIER 2019
Ce plan de gestion est une réponse aux attentes de l’UNESCO.
> LUNDI 18 FÉVRIER 2019
Le lit du Bié de Colombier-Fontaine, petit affluent du Doubs, situé en traversée du village, a fait